Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Conseil pratique

Conseil pratique

En savoir plus - Conseil pratique - E.Leclerc ALTKIRCH

Bien choisir son matériel de pêche


La pêche est une activité qui peut réunir toutes les générations : enfants, parents, grands-parents. C’est l’occasion de faire découvrir aux plus jeunes une nouvelle activité en pleine nature et de l’aider à développer ses facultés : patience, silence, concentration… Pour que la partie soit réussie, que l'on pratique au bord d'une rivière, d’un lac ou à bord d'un bateau, voici quelques conseils pour bien choisir son équipement.
 

Bien choisir son matériel de pêche pour la pêche à pied
 

Pour la pêche à pied, les plus jeunes pourront emporter une épuisette (également appelée haveneau) à leur taille, un petit râteau pour aller chercher les crevettes et un seau en plastique pour y mettre leurs trésors. Vous en trouverez de toutes les couleurs au rayon jouets de plein air.
Les plus grands auront sur eux un couteau à lame fine et solide pour décoller les bigorneaux et les moules de leurs rochers, ainsi qu'une toise ou un double décimètre afin de mesurer les prises (la taille est réglementée).

 

Bien choisir son matériel de pêche : la canne à pêche
 


La taille de la canne à pêche ?
> Pour la pêche en eau douce, la taille de la canne dépend du type de poissons que vous allez pêcher. Une canne à pêche télescopique de 3 à 5 m sera parfaite pour pêcher des petits poissons au bord de l'étang ou de la rivière, et comme elle est légère, même les enfants pourront la tenir.
Les cannes de lancer sont plus petites et sont réservées aux pêcheurs amateurs de pêche sportive et plus aguerris.
> Pour attraper des poissons d'eaux profondes, une canne plus longue sera nécessaire : jusqu'à 8 m pour une canne télescopique et jusqu'à 14 m pour une canne à emmanchement (différents éléments appelés brins s'emboîtent les uns dans les autres, contrairement à la canne télescopique d'un seul tenant).
> Pour la pêche en mer, on conseille des cannes courtes, moins encombrantes sur un bateau.

 Le matériau de la canne à pêche ?
> La fibre de carbone est le matériau le plus utilisé : il a l'avantage d'être peu onéreux et relativement solide. Attention toutefois, il est conducteur d'électricité. Aussi, il est conseillé de ne pas pêcher les jours d'orages (la canne pourrait faire office de paratonnerre), ni à proximité de lignes électriques.
> La fibre de verre est plus lourde, mais plus souple.
> Le jonc ou bambou n'est presque plus utilisé sauf pour les cannes haut de gamme, très onéreuses.
 


Bien choisir son matériel de pêche : le moulinet

Il n'est pas obligatoire pour les débutants mais, ensuite, c'est l'accessoire qui permettra de « jouer » avec le poisson. Il permet de gérer le dérouler du fil de pêche, le laissant filer, l'arrêtant et le remontant pour tirer le poisson à soi.
> Le poids du moulinet : pour un bon équilibre de l’ensemble, il doit être adapté au poids de la canne. Pour commencer, un moulinet léger (moins de 400 g) suffira. Mais plus vous souhaiterez pêcher de grosses pièces, plus le moulinet devra être puissant, donc lourd.
> Le tambour du moulinet (là où le fil s'enroule). Il existe deux types : le tambour fixe, ou spinning, qui est le plus facile à utiliser ; et le tambour tournant, qui est utilisé pour la pêche au lancer ou pour la pêche en mer à la traîne par exemple.
> Le frein du moulinet : c'est lui qui fait la puissance du moulinet. Si, par exemple, l'étiquette indique une puissance de 4 kg, cela signifie que le moulinet pourra bloquer le fil même si, au bout, le poisson exerce une traction de 0 à 4 kg. Le frein du moulinet est donc à choisir en fonction du type de pêche pratiquée.
> La récupération du moulinet : c’est la longueur de fil récupérée en un tour de manivelle. Ainsi, la mention 50 cm/TM précise qu'en un tour de manivelle vous ramenez 50 cm de fil.
 


Bien choisir son matériel de pêche : les appâts et leurres
 

> Les appâts. Il s'agit de vraie nourriture capable d'attirer le poisson. Les appâts sont donc employés dans les techniques de pêche au poser (vous êtes statique). Ils sont en principe à choisir en fonction du type de poissons. Asticots, vers de terre ou mie de pain seront parfaits pour la plupart des poissons. Pour les carnassiers comme le brochet, des petits poissons seront plus utiles.
> Les leurres. Leur seul pouvoir attractif pour le poisson réside dans l'illusion du mouvement : il voit quelque chose bouger, il pense que c'est une proie, il s'approche. Les leurres sont donc utilisés pour la pêche au lancer ou à la traîne. Dans cette catégorie, on range « les cuillers » ces petites pièces métalliques ou en plastique, parfois en forme de petits poissons, souples ou rigides, de toutes les couleurs, souvent pailletés ou irisés pour jouer avec les reflets du soleil. Les fameuses mouches font aussi partie de cette catégorie.
 


Bien choisir son matériel de pêche : les hameçons
 

Ils doivent être choisis en fonction de l'appât : plus l'appât est gros, plus l'hameçon doit l'être. Pour commencer, des hameçons n°20 et n°22 s'adapteront bien à la mie de pain, aux vers de vase et aux asticots, en général employés au départ. Attention : plus le numéro est élevé, plus l'hameçon est fin.
Avec les enfants : soyez vigilants aux piqûres et ayez toujours avec vous du produit désinfectant.
 


Bien choisir son matériel de pêche : l'équipement du pêcheur
 

> Pour se protéger des intempéries : un bon coupe-vent imperméable.
> Pour se protéger du soleil : un chapeau ou une casquette, des lunettes de soleil indice 4 afin de ne pas être ébloui par les reflets sur l'eau, de la crème solaire adaptée à l'ensoleillement et à votre phototype (couleur de peau).
> Pour garder les pieds au sec : de bonnes chaussures de marche imperméables si vous restez sur le bord de la rivière ou de l'étang ; des bottes de caoutchouc voire des cuissardes si vous pêchez à pied ou au lancer ; des chaussures bateau ou des bottes de voile si vous pêchez en bateau.
Pour la pêche à pied, les « méduses » sont suffisantes pour fouiller les bords de plage, mais trop légères pour crapahuter dans les rochers : mieux vaut une paire de chaussures montantes et imperméables qui tiennent bien la cheville (on se tord facilement les chevilles dans les rochers), ou des bottes en caoutchouc.
> Deux glacières : l'une pour ranger vos appâts vivants et déposer vos prises ; l'autre pour le pique-nique.
 


La réglementation de la pêche
 

> Pour la pêche à la ligne. En France, pour pêcher, vous devez obligatoirement acquérir une carte de pêche auprès d'une AAPPMA (Association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique). Elle est individuelle et nominative. Il en existe à différents tarifs : à la journée, à la semaine, pour les enfants et, même, à tarif préférentiel pour les femmes !
> Pour la pêche à pied. Elle est autorisée toute l'année sans permis, mais la prise est limitée à 5 kg par personne et par jour, et la taille des coquillages et des crustacés est réglementée.
 

Prix carburants

€/L

Prix des carburants de votre magasin  

Prix des carburants de votre magasin  

€/L

Prix des carburants de votre magasin  

Prix des carburants de votre magasin  

Carte Carburant Pro
Professionnels, payez votre carburant à prix E.Leclerc.