Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Guide d'achat

Guide d'achat

Les étiquettes énergie - Guide d'achat - E.Leclerc ARES

Etiquettes-énergie.pngComprendre les nouvelles étiquettes énergie

Les étiquettes énergie, apposées sur les appareils électroménagers, ont énormément évolué depuis la fin 2011. Elles sont désormais plus complètes. Le point sur ces nouvelles étiquettes pour mieux les comprendre.

 

Les nouveautés sur les étiquettes énergie

  1. Les nouvelles classes 

Longtemps les appareils de la classe A ont été les plus économes en énergie. Mais depuis plusieurs années, les fabricants ont fait d’énormes progrès technologiques. Ainsi, des machines beaucoup plus efficaces sont arrivées sur le marché. Il a donc fallu créer de nouvelles classes énergétiques, les A+, A++ et A+++.  Elles sont indiquées en vert, du plus clair au plus foncé, sur les étiquettes énergie.
De l’autre côté de l’échelle, la plupart des appareils des classes E, F et G, soit les plus gourmands en énergie, ne peuvent plus être vendus. C’est le cas notamment pour les lave-linge, les lave-vaisselle et les réfrigérateurs.
 

  1. La consommation annuelle

Les nouvelles étiquettes affichent désormais la consommation électrique annuelle des appareils. Elle s’exprime en kWh. Cette obligation ne concerne que les appareils de froid, les lave-vaisselle, les lave-linge et les téléviseurs. Cette consommation est bien sûr une évaluation, mais elle permet de comparer les modèles entre eux.
 

  1. Le niveau sonore

Le bruit généré par un appareil en fonctionnement, exprimé en décibels (dB), est désormais indiqué sur les étiquettes énergie. Seuls les lave-vaisselle, les lave-linge, les réfrigérateurs et les congélateurs, considérés comme les machines les plus bruyantes, sont concernés. Sachez qu’une conversation à voix basse représente 30 dB, la pluie 50 dB, une conversation normale 60 dB, un téléviseur 65 dB.


Étiquette énergie : des informations pour chaque appareil

  1. Réfrigérateurs et congélateurs
  • La classe énergétique. Depuis juillet 2012, les fabricants ne peuvent mettre sur le marché que des réfrigérateurs et congélateurs de classe A+, A++ et A+++. Cependant, vous trouverez encore quelques appareils de classe A dans les magasins : les distributeurs sont autorisés à écouler leur stock. 

A++ vs A+ =  20% de consommation d’énergie en moins
A+++ vs A+ =  40% de consommation d’énergie en moins

  • La consommation annuelle. Exprimée en kWh, elle figure désormais sur l’étiquette énergie des appareils de réfrigération domestique. À titre d’exemple : un réfrigérateur une porte, sans congélateur, très économe, consomme 75 kWh par an ; un réfrigérateur deux portes, avec congélateur, très performant, environ 132 kWh par an.
  • La capacité de stockage de l’appareil. Elle est exprimée en litres. Comptez un réfrigérateur de 150 litres pour une personne. Et ajoutez 50 litres pour chaque personne supplémentaire.
  • Le niveau sonore. Les réfrigérateurs et congélateurs sont généralement bruyants. Le plus souvent, leur niveau sonore se situe autour de 50 dB, mais il existe des appareils plus silencieux, avec un niveau en dessous de 39 dB.

 

  1. Lave-linge
  • La classe énergétique.  Elle varie de la classe A+++ à D.
  • La classe efficacité à l’essorage : classe A pour les meilleurs.
  • La consommation électrique annuelle. Les lave-linge les plus économes affichent une consommation d’environ 140 kWh par an.
  • La consommation d’eau annuelle en litres (basée sur 220 cycles). Les appareils les plus performants utilisent un peu plus de 9 000 litres par an pour un usage standard (quelque 160 cycles coton par an). 
  • La capacité en kilos. Pour une ou deux personnes par exemple, une machine de 5 kilos suffit.
  • Le niveau de bruit. Cette indication est importante car le lave-linge est un appareil très bruyant. Les plus silencieux indiquent 49 dB en lavage et 72 dB en mode essorage.
  • La classe efficacité au lavage disparaît de l’étiquette : tous les appareils doivent avoir une efficacité au lavage équivalente à la classe A.

 

  1. Sèche-linge

De nouvelles étiquettes apparaissent sur les sèche-linge. Elles remplaceront définitivement les anciennes en mai 2013.
 

  • La classe énergétique. Elle varie maintenant de la classe A+++ à la classe D. Les sèche-linge de classe E, F, et G ne peuvent plus être vendus.
  • La consommation électrique. Elle est désormais indiquée sur l’année et non plus par cycle.
  • La capacité de l’appareil en kilos. Cette information figurait déjà sur les anciennes étiquettes.
  • La durée du programme standard (coton pleine charge) : elle est désormais indiquée.
  • Le niveau sonore. Les plus silencieux ont un niveau de bruit de 63 dB.
  • Et pour les modèles à condensation, un pictogramme indique la performance énergétique, classée de A à G. 

 

  1. Lave-vaisselle
  • La classe énergétique. Elle varie de A+++  à D.
  • La consommation électrique annuelle. Elle n’est plus indiquée par cycle. Sachez également que les lave-vaisselle les plus performants annoncent 200 kWh par an. (basée sur 280 cycles)
  • La consommation d’eau moyenne par an. Les appareils les plus économes affichent 2 000 litres par an. (basée sur 280 cycles)
  • La classe efficacité pour le séchage : jusqu’à A pour les plus performants.
  • La capacité en nombre de couverts : elle doit être choisie en fonction de la taille de la famille et de votre style de vie. 12 couverts correspondent à une famille de trois ou quatre personnes.
  • Le niveau sonore.  En moyenne, un lave-vaisselle émet 47 dB. Mais autant choisir un modèle silencieux (moins de 40 dB) si votre cuisine est ouverte.
  • La classe efficacité au lavage disparaît de l’étiquette : tous les appareils doivent avoir une efficacité au lavage équivalente à la classe A.

 

  1. Téléviseurs

Les téléviseurs ont désormais leur étiquette énergie. Les pictogrammes indiquent :

  • La classe énergétique. Pour le moment, les téléviseurs sont classés de A à G. Les appareils de classe A+ vont progressivement apparaître, les appareils de classe G, eux, disparaître.
  • La présence du mode « arrêt ».
  • La puissance électrique en mode marche. Elle est exprimée en watts.
  • La taille de l’écran. Elle sera indiquée en cm et en pouces.