Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Vérifiez les niveaux !

Conseil Pratique

Vérifiez les niveaux ! - Conseil Pratique - E.Leclerc AUSSONNE

niveauhuile2_image_w320_h248.pngVérifiez les niveaux !


Les niveaux d’un véhicule doivent être vérifiés régulièrement. Pour certains, vous pouvez le faire vous-même, pour d’autres, l’intervention d’un professionnel est préférable. Le niveau d’huile du moteur est celui qui doit être contrôlé le plus souvent pour assurer la longévité de votre moteur. Revue de détails.

 

Pourquoi le moteur d’un véhicule a-t-il besoin d’huile ?

L'huile moteur réduit les frottements mécaniques et refroidit les pièces du moteur. Elle le maintient en état de propreté et de fonctionnement, et est un des facteurs qui assure sa longévité. Il est donc important que le niveau soit toujours suffisant.

 

Quand vérifier son niveau ?

Le niveau de votre huile moteur doit être vérifié régulièrement à froid, notamment avant un grand trajet. D'une manière générale, il est nécessaire d'effectuer une vérification tous les 2 500 km (voir carnet d’entretien du constructeur).
Si le voyant d’huile clignote ou s’allume (dans ce dernier cas, stoppez immédiatement le véhicule), faites l’appoint le plus vite possible et faites vérifier votre véhicule par un professionnel car sans lubrification régulière, votre moteur perd ses performances et risque les pannes à répétition.
Sachez qu’iI est impératif de faire réaliser une vidange de l'huile moteur tous les 7 500 à 15 000 km (voir carnet d’entretien du constructeur).


Comment vérifier le niveau ?

Le véhicule doit être à l'arrêt, à froid, sur un sol plat. Tirez la jauge du réservoir d'huile. Essuyez-la avec un chiffon, replongez-la dans le réservoir quelques instants, et retirez-la de nouveau.
Si le niveau d'huile se situe entre les niveaux mini et maxi, vous n'avez rien à faire. S'il est inférieur au niveau minimum, mettez de l'huile dans le réservoir sans dépasser le niveau maxi et effectuer un nouveau contrôle. Recommencez l'opération si besoin jusqu'à ce que le niveau soit correct. Attention, l'huile peut mettre quelques minutes avant de s'écouler dans le carter.
Une fois le niveau d'huile compris entre les bornes mini et maxi, refermez le réservoir et faites tourner le moteur pendant une minute. Vérifiez le niveau d'huile 15 minutes après, une fois que l'huile chaude se sera entièrement déversée dans le carter.


Comment choisir son huile ?

Le choix d’une huile moteur doit avant tout tenir compte des normes définies et homologuées par le constructeur de votre voiture. Trois spécifications internationales ont été créées afin de garantir un niveau minimum de performance : ACEA, API et ILSAC.
Pour l'appoint, utilisez la même qualité d'huile que celle utilisée lors de la dernière vidange. Cette information se trouve dans le carnet d’entretien du véhicule ou sur le document remis par le professionnel lors de la vidange.
Si vous effectuez vous-même votre vidange, sélectionnez une huile adaptée. Les critères à prendre en compte sont : votre motorisation, essence ou diesel, votre usage (routier, urbain ou intensif) et les températures de la région dans laquelle vous vivez. Vous pouvez opter pour une huile de qualité équivalente ou supérieure à l’homologation du constructeur.
Son rejet dans la nature est interdit, déposez l’huile usagée dans un bac de récupération prévu à cet effet afin qu’elle soit recyclée. Vous pouvez vous rendre dans votre Centre L’auto E.LECLERC qui collecte entre autres les huiles usagées.


Comment choisir sa viscosité ?

Le principal point de différenciation d’une huile moteur est sa viscosité. Celle-ci est indiquée sur le bidon sous la forme de 2 nombres.
Par exemple : 10 W 40.
« 10 W » : indique la viscosité à froid (W = Winter – hiver en français). Plus ce premier chiffre est petit, plus l'huile est fluide à basse température. Elle sera ainsi efficace dès le démarrage de votre voiture à froid.
Optez pour un indice de viscosité à froid très bas, voire de 0, si vous habitez en montagne ou en zone très froide. Dans une région chaude, un indice 15 suffira.
« 40 » : indique la viscosité à chaud. Plus ce second chiffre est élevé, plus l'huile reste visqueuse à haute température, et donc en cas de conditions extrêmes, comme un long trajet sur autoroute.
Choisissez un indice de viscosité à chaud très élevé, 40 voire 50, si vous habitez en région chaude ou pour protéger au mieux un vieux moteur.