Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

image-2
- E.Leclerc

L’essentiel sur l’alimentation du bébé 

Quel lait choisir pour bébé ? À quel âge lui donner d’autres aliments à manger ?…
Réponses à quelques questions que se posent les parents à propos des repas de leurs enfants.
Lait infantile NEW.jpg (80403658)


Quel lait infantile choisir pour bébé ?

 Les laits infantiles pour bébé sont très proches du lait maternel, qui reste cependant le meilleur pour l’enfant. Les laits infantiles sont des préparations industrielles
fabriquées à partir de composants du lait de vache, spécialement conçues pour un bébé né à terme, en bonne santé, de la naissance à l’âge de 3 ans.

 Qu’il s’agisse de laits en poudre à diluer ou liquides prêts à l’emploi, leur intérêt nutritionnel est le même. On donne à l’enfant :
- un « lait 1er âge » de la naissance à 6 mois,
- un « lait 2e âge » de 6 à 12 mois,
- un « lait de croissance » de 1 an jusqu’à 3 ans.

Qu’est-ce que la diversification de l’alimentation du bébé et à quel âge doit-on la débuter ?

La diversification alimentaire consiste à introduire de façon très progressive dans l’alimentation de l’enfant d’autres aliments que le lait, à partir de 6 mois révolus.


À quel âge peut-on commencer à faire manger l’enfant à la petite cuillère ? 

Vers 7 mois, on peut commercer à proposer la petite cuillère à l’enfant pour la compote de fruits du goûter. Il est bien de l’habituer à d’autres aliments en lui proposant différentes textures.
Mais, si l’enfant mange mieux sa soupe au biberon, on peut continuer à la lui donner de cette façon.


Comment introduire les légumes dans l’alimentation du bébé ? 

Légume enfant_original.jpg

Il faut choisir des légumes bien tolérés par l’estomac de bébé, cuits à l’eau ou à la vapeur, sans ajout de sel et mixés : haricots verts, épinards, courgettes, poireaux, carottes…
À partir de 8 mois, on peut ajouter une noix de beurre.


Comment introduire les viandes, poissons et œufs dans l’alimentation du bébé ?

Avant 8 mois, il n’est pas utile de donner au bébé des protéines sous forme de viandes, de poissons ou d’œufs. Ses besoins sont largement couverts par le lait.
Après 8 mois, on peut lui faire goûter toutes les viandes (excepté les abats et la charcuterie) et les poissons. Les œufs doivent être consommés durs et écrasés très finement.


Comment introduire les fruits dans l’alimentation du bébé ?

Les fruits viennent en complément du biberon à midi ou de la tétée de l’après-midi sous forme de compote de fruits cuits sans ajout de sucre.

Vers 9 mois, on peut proposer à l’enfant des fruits crus bien mûrs, écrasés à la fourchette : poire, fraise, banane, pêche…


Combien de repas par jour pour un bébé ?

De 6 à 8 mois jusqu’à la fin de l’adolescence, le rythme recommandé est celui de quatre repas : petit déjeuner, déjeuner, goûter et dîner.
Il est important de lui donner ces habitudes et, sauf exception, de ne pas accepter les grignotages entre ces quatre repas.


Faut-il donner au bébé la quantité qu’il souhaite ?

S’il n’a pas de problème de surpoids, on peut lui faire confiance : il sait manger à sa faim et se régule sur la journée.
S’il a un petit appétit, il n’y a pas d’inquiétude à avoir tant que sa courbe de croissance est satisfaisante.


Peut-on prévenir l’obésité dès la petite enfance ?

Au cours de la première année, on surveille régulièrement le poids et la croissance de l’enfant lors des examens médicaux obligatoires (aux 4e et 9e mois).
On doit faire attention lorsqu’il y a une augmentation trop rapide du poids, autrement dit lorsque la courbe de poids s’accélère. Un « rebond » de la courbe de corpulence sur le carnet de santé de l’enfant aux alentours de 2-3 ans est annonciateur d’un risque.