Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

pousseesdentaires
- E.Leclerc

Poussees-dentaires.jpg (520040651)

Poussées dentaires, au secours, je ne sais pas quoi faire !

Passée la fierté de voir pointer la première quenotte de bébé, l’heure est souvent au désespoir face à ses pleurs.

Pas de panique, avec quelques bons réflexes et un peu de sang-froid, il reste possible d’atténuer sa douleur et de survivre à cette nouvelle épreuve.

Symptômes, bons réflexes et gestes à éviter, E.Leclerc vous dit tout sur les poussées dentaires.

 

A quel âge, la première dent ?

L’arrivée de la première dent varie sensiblement selon les enfants, généralement entre 6 et 8 mois. Le processus est long puisque les dernières molaires n’arriveront qu’un peu avant l’âge de 3 ans. C’est dire s’il est important de savoir réagir en cas de poussée dentaire !

Reconnaître la poussée dentaire : 

Tous les bébés ne réagissent pas de la même façon aux poussées dentaires, un même bébé pouvant même présenter des symptômes différents d’une dent à l’autre. Malgré tout, certains symptômes laissent peu de place aux doutes.

Les principaux signes d’alerte : 

  • Il est grognon 
  • Il pleure beaucoup 
  • Il dort mal 
  • Il manque d’appétit 
  • Il salive beaucoup 
  • Il a les gencives gonflées 
  • Il a une joue rouge et irritée, ou les deux 
  • Il souffre d’un érythème fessier 
  • Il a (un peu) de fièvre

 

Poussées dentaires, il a mal, on fait comment ?

Vous vous sentez démunis face à la douleur et aux pleurs de votre bébé ?  S’il n’existe malheureusement pas de remède miracle, certains gestes peuvent cependant atténuer sa douleur et vous soulager –vous et lui – dans ces moments difficiles.

 

A faire : 

  • Le cajoler, lui parler, le masser : rien ne vaut les caresses et la voix douce de papa ou maman pour oublier sa douleur. Ce moment de calme sera aussi l’occasion de vous relaxer un peu !
  • Lui essuyer régulièrement le visage avec un linge propre. La percée dentaire fait beaucoup saliver, ce qui peut provoquer des irritations qui viendront s’ajouter à l’inconfort de votre enfant 
  • Masser la gencive endolorie par la percée dentaire, avec le doigt (préalablement lavé) ou avec un linge propre enduits de gel apaisant. Demandez conseil à votre pharmacien
  • Lui donner un anneau de dentition réfrigéré, mais pas congelé, en prenant soin de choisir un modèle homologué, de préférence sans gel ni liquide pour éviter les risques en cas de percement
  • Lui proposer des plats froids adaptés à son âge

 

A ne pas faire : 

  • Appliquer un gel anesthésiant. L’anesthésie risquerait d’empêcher la bonne déglutition du bébé.
  • Lui donner des légumes ou des fruits froids ou congelés. Il risque de s’étouffer.
  • Chercher à percer la gencive avec un sucre pour faciliter la percée dentaire. La plaie pourrait s’infecter.
  • Appliquer de l’alcool sur les gencives.
  • Lui proposer des biscuits de dentition. Leur efficacité n’est pas avérée et leur forte teneur en sucre est susceptible de provoquer des caries.

 

Le conseil de E.Leclerc :

Au moindre doute sur les symptômes de votre enfant, consultez un médecin.

 

 

*Sources : ameli.fr