Alerte
0/ 0

Qui sont-ils ?

Pomiculteurs depuis 3 générations
En 1961, Ferdinand Socheleau plante 5 Ha de pommiers dans le Maine-et-Loire, à Saint- Georges-des-Gardes, à proximité de Cholet. C’est donc à La Blottière qu’a commencé une aventure familiale et humaine qui perdure encore aujourd’hui, puisque c’est David et Quentin Socheleau, les petits-fils du fondateur, qui sont à la tête du groupe. Entre 1986 et 1992, une vingtaine de producteurs de la région se regroupe autour de la structure du Verger de La Blottière afin de défendre la qualité des produits du Val de Loire. Ainsi, les arbres fruitiers du Verger se développent sur 500 Ha, faisant de l’entreprise l’une des garantes du savoir-faire des pomiculteurs angevins. Depuis trois générations, ce groupe familial et indépendant innove sans cesse : station de tri et de conditionnement, techniques alternatives aux traitements phytosanitaires dans le verger, développement de nouvelles variétés inédites de fruits....
 
Naturalité et agroécologie
Toujours soucieuse de la qualité de ses produits, l’entreprise sélectionne avec attention les meilleurs arbres fruitiers. Associant savoir-faire et expertise, les pomiculteurs utilisent l’innovation et la nature pour produire mieux tout en préservant l’environnement.
Depuis toujours l’observation de la nature a permis au Groupe de faire des avancées et de combattre naturellement certaines problématiques liées à la culture de la pomme et de la poire.
Par exemple, ce sont plus de 700 nichoirs à mésanges, prédateurs naturels des larves parasites des pommes, qui ont été installés dans les vergers, pour assurer des récoltes de fruits sans traitement phytosanitaire spécifique.
Des découvertes et des innovations qui ont permis de développer, dès 2006, la première variété certifiée 100% vergers écoresponsables : Antarès®, une pomme naturellement résistante à de nombreuses maladies !
 
Des vergers éco-responsables
Depuis sa création, le Verger de la Blottière met la nature et son respect au centre de ses préoccupations. Convaincu que l'agriculture durable est la réponse aux problématiques agricoles et économiques actuelles, le groupe a co-fondé en 2004 l'association Demain La Terre®. 
 
En savoir plus sur Le Verger de la Blottière : https://www.levergerdelablottiere.fr/
En savoir plus sur Vergers écoresponsables : http://www.lapomme.org/vergers-ecoresponsables
En savoir plus sur Antarès : https://www.mapommeantares.fr/ 

Le Partenariat

Un contrat renouvelable de 3 ans

En novembre 2018, Le Verger de la Blottière et le Groupement d’Achats E.Leclerc ont signé un partenariat commercial pour l’approvisionnement en pommes. Pendant 3 ans, l'entreprise s’engage à produire des pommes en agro-écologie pour E.Leclerc. Ce dernier lui assure en retour une visibilité sur 3 ans sur les volumes et leur prix d’achat.

 

La Voix des Champs

La démarche La Voix des Champs repose sur un cahier des charges qui intègre des critères et indicateurs à la fois en matière de respect de l’environnement et de la santé des consommateurs et producteurs. A travers ce partenariat durable et ses objectifs ambitieux, E.Leclerc et Le Verger de la Blottière s’engagent dans une démarche de progrès agro-écologique.

 

Les objectifs

> Vers des cultures avec moins de pesticides*

- Moins de pesticides pour cultiver:

Comme alternatives aux insecticides, les producteurs utilisent plusieurs procédés respectueux de l’environnement :

       > la méthode de lutte biologique dite de «confusion sexuelle » est appliquée sur 100% des surfaces. Elle consiste à diffuser des phéromones de synthèse -similaires aux hormones sexuelles produites par les insectes femelles- qui désorientent les populations mâles et empêchent ainsi la reproduction des ravageurs.

       > grâce à l’installation de nichoirs, les mésanges sont utilisées comme prédateurs naturels des larves parasites des pommes.

Comme alternatives aux herbicides, les producteurs ont recours sur certaines parcelles au désherbage mécanique. Ils ont par ailleurs banni l’emploi du glyphosate sur certaines parcelles.

Afin de suivre l’évolution des progrès dans le temps, ces démarches sont assorties du suivi d'indicateurs clés sur la fréquence de traitement (IFT) et sur le volume de produits phytosanitaires de synthèse épandus.

- Moins de résidu de pesticides sur les pommes : au cours de ces 3 ans de partenariat, les producteurs se sont engagés avec des objectifs chiffrés à réduire chaque année le pourcentage maximal de résidus contenus dans leurs pommes.

- Bannir les pesticides les plus préoccupants: en priorité, les producteurs s’attachent à supprimer progressivement les pesticides parmi les plus préoccupants pour la santé et l'environnement.

- Utiliser des solutions de biocontrôle : lorsque cela est possible, les pesticides de synthèse sont remplacés par des solutions de biocontrôle, un ensemble de méthodes de protection des végétaux basé sur l’utilisation de mécanismes naturels.

- Utiliser la sélection variétale : optimiser l'immunité naturelle des fruits et limiter le recours aux apports et aux traitements phytosanitaires, Par exemple, la pomme Antarès® est une variété qui résiste naturellement à certaines souches de champignons nuisibles de la pomme, comme la tavelure. La culture d'Antarès® nécessite jusqu'à 30% d'apports phytosanitaires en moins par rapport à une variété de pomme classique.

*Pesticides de synthèse

 

> De meilleures pratiques agricoles

Les producteurs regroupés autour de la structure du Verger de la Blottière sont engagés dans une démarche qui bénéficie d'une reconnaissance au niveau 2 de la certification environnemental développée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation)

Exemples de bonnes pratiques agricoles mises en place :

- Développement des techniques de désherbages mécaniques et autres alternatives

- Recyclage des déchets de production : tous les déchets sont triés et la totalité des déchets verts est transformée en engrais organique pour le sol.

- Biodiversité : depuis 1994, Le Verger de la Blottière installe dans ses vergers des nids à mésanges (700 à ce jour), prédateurs naturels des larves parasites de la pomme. Leur présence permet de limiter l'usage d'insecticides.

- Ressource en eau : utilisé depuis 1980, le système de micro-irrigation -ou goutte à goutte- permet de diminuer de moitié les besoins en eau par rapport à un arrosage classique.

 

> Des partenariats durables

A travers ce partenariat, E.Leclerc s’engage pour 3 ans : à rémunérer à un juste  prix* les producteurs pour leur permettre de conduire sereinement la démarche de progrès La Voix des Champs ; à leur garantir un volume et un prix d’achat.

 

* Les produits achetés auprès des producteurs partenaires sont achetés à minima 14% plus cher que le prix des produits issus de l'agriculture conventionnelle chez ce même producteur

PARTENARIAT AVEC CYBELETECH

Dans le cadre de La Voix des Champs, Le Verger de la Blottière a signé avec la société CybeleTech (entreprise spécialisée dans les technologies de modélisation et de simulation des grandes étapes du cycle du végétal) un Contrat de Partenariat visant à développer une démarche de progrès pour réduire les résidus phytosanitaires présents sur les pommes.

Cette démarche doit permettre aux filières sélectionnées de mettre en place une conduite des cultures qui aide les producteurs à mieux gérer leurs interventions phytosanitaires et in fine à les réduire au strict nécessaire.

Le Groupement d'Achats E.Leclerc participe au financement de cette démarche qui s’appuie sur la technologie.

Parcelles et variétés

200 hectares de production sur le territoire français desquels sont issus les produits La Voix des Champs.

5 variétés : Reine des Reinettes - Antarès® - Gala - Golden - Granny

PLAN DE CONTROLE

Pour garantir la qualité, le respect et le suivi des engagements du Verger de la Blottière, la démarche La Voix des Champs intègre un plan de contrôle :

- De l’ensemble des éléments prévus par le cahier des charges et notamment des produits via des analyses de résidus de pesticides par des laboratoires indépendants,

- Un suivi des pratiques culturales est également mis en place.