Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

6 questions sur le bio

6 questions sur le bio

questions sur le bio - E.Leclerc

bio2.jpg6 questions sur le bio

 

Le bio est bien plus qu’une mode. En 60 ans, la consommation bio a connu un développement très important et pas seulement en France. Vous êtes curieux d’en savoir plus sur ce sujet ? Voici quelques réponses à vos questions... 

 

1 - Depuis quand le bio existe-t-il ? 

 

Si les prémices de l’agriculture biologique datent des années 1930, on en parle vraiment dans le grand public depuis les années 1970. Voici quelques repères historiques :

1931. Raoul Lemaire initie la première filière d’agriculture biologique, c’est-à-dire proposant des méthodes de production et de fabrication sans produits chimiques. 

1964. Raoul Lemaire s’associe à un autre passionné de nature, Jean Boucher, le créateur du premier Groupement d’Agriculture Biologique (1958) qui devint, en 1961, l’Association Française d’Agriculture Biologique (AFAB). 

1970. L’Association Française d’Agriculture Biologique est présente pour la première fois au Salon de l’agriculture à Paris

1980. À travers la loi d’orientation agricole, la France reconnaît l’agriculture sans pesticides ni produits chimiques et la baptise officiellement « Agriculture biologique » en 1985. Un cahier des charges, reprenant les principaux critères de ceux des grands acteurs du secteur (Nature et Progrès, Demeter, etc.), est mis en place et un label associé au logo AB permet au consommateur de repérer les produits y répondant.

 

2 - Acheter bio, est-ce seulement bon pour la planète ? 

 

Non, pas seulement. L’agriculture biologique garantit une culture sans pesticides et engrais chimiques de synthèse, ni OGM. Pour préserver ses sols et empêcher les parasites de s'installer sur ses champs, l'agriculteur bio doit alterner davantage de cultures qu'en agriculture conventionnelle.

Ces actions permettent notamment de préserver la biodiversité, la qualité de l'eau et des sols.

Les transformateurs de produits bio doivent fabriquer leurs produits sans colorants et arômes chimiques de synthèse, ni exhausteurs de goût. Le nombre d’additifs autorisés est restreint (47 contre 300 en conventionnel) et la plupart sont d’origine agricole ou naturelle. L’enrichissement en vitamines, minéraux, antioxydants… est interdit en bio, sauf si cela est exigé par la loi (ex : petits pots bio pour bébé).

Les produits bio sont donc l'assurance d’une alimentation contenant moins de résidus de pesticides, plus riches en micronutriments, et dont le goût originel est mieux préservé.

 

terres-bio.jpg

 

3 - Quelle est la place de l’agriculture biologique dans le monde ? 

 

Fin 2012, la surface des terres cultivées en bio sur l’ensemble de la Terre était estimée à 37,7 millions d’hectares, soit environ 0,9 % des terres agricoles (des 164 pays enquêtés). 

L’Australie est le continent sur lequel elles sont le plus étendues (12,2 millions d’hectares) suivie par l’Europe (10,6 millions d’hectares) et l’Amérique du Sud (6,9 millions d’hectares). 

Les Etats-Unis, eux, n’en cultivent que 2,8 millions d’hectares. 

La France se situe en 9e position quant à la part de surfaces dédiées au bio. 

 

 

4 - Si j’achète un produit bio étranger, présente-t-il les mêmes garanties que les produits bio français ? 

 

Oui, si l’étiquette porte le logo AB ou le logo européen de l’Agriculture biologique (la feuille verte). Cela signifie alors que le producteur a suivi le cahier des charges imposé par la législation en vigueur. À noter qu’actuellement la Chine signe des accords en ce sens avec l’Union européenne. 

 

5 - Sommes-nous nombreux à consommer bio ?

 

Selon le 11e baromètre Agence BIO/CSA 2014 :

- 75 % des Français consomment bio au moins une fois par an. 

-Près d’1 Français sur 2 consomme des produits bio au moins une fois par mois.

Leurs motivations ? 

-La santé, la qualité et le goût des produits bio pour 91 % des consommateurs interrogés.

-La sécurité alimentaire pour 88 %.

-La préservation de l’environnement pour 86 %.

-Le bien-être des animaux pour 65 %.

-Les enfants pour 59 %.

-Les raisons éthiques pour 54 %.

 

fruits-legumes.jpg (Biological vegetable case)6 - Quels sont les produits bio les plus consommés ? 

 

Selon le 11e baromètre Agence BIO/CSA 2014, les produits bio les plus consommés par les consommateurs de produits bio sont :

-les fruits et légumes frais bio : 83 % ; 

-les produits laitiers bio (lait, fromages, autres produits laitiers) : 63 % ;

-les œufs bio : 58 % ;

-les produits bio d’épicerie : 48 % ;

-les boissons bio : 42% ;

-les viandes bio : 37%.