Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Guide d'achat

Guide d'achat

Outils_de_jardinage_Article_image_w320_h248.pngLes outils indispensables du jardinier

C'est décidé, vous vous lancez dans le jardinage ! Sécateur, cisaille, râteau, bêche, scarificateur, tondeuse, transplantoir, arrosoir : voici quelques outils qui vous seront utiles.

 

 

Les outils pour le jardin

  • Le sécateur. Il sert à tout : tailler les arbustes et les rosiers, couper les fleurs fanées. C'est l'outil le plus précis. Choisissez un modèle ergonomique et n'hésitez pas à y mettre le prix, car il vous accompagnera longtemps et partout. Il existe plusieurs types de sécateurs en fonction des travaux à effectuer :
    • pour couper les fleurs ou les fruits, les petits modèles (épinettes) à lames fines suffisent parfaitement ;
    • pour tailler les petits arbustes (tiges et bois vert de 3 cm de diamètre), optez pour un sécateur à lames franches ou un sécateur à lames croisantes (une lame affûtée glisse sur une autre lame) ;
    • pour couper le petit bois mort, le sécateur à enclume est préférable : la lame affûtée appuie sur une lame large qui fait office d'enclume.

 

  • La cisaille. C'est l'outil pour pratiquer la taille des haies ou la mise en forme des arbustes.
    • La cisaille à lames droites est conseillée pour les bois tendres et la pelouse.
    • La cisaille à lames ondulées est conseillée pour les bois plus durs.
    • Optez pour une ouverture à crémaillère (pièce dentelée permettant la démultiplication des forces) qui demandera moins d'efforts.
    • Si vos haies sont fournies, préférez le taille-haie électrique.

 

  • Le râteau. Il permet de nettoyer les feuilles mortes des pelouses et des allées mais aussi d'aplanir le gravier. Choisissez-le à long manche, pas trop lourd et muni de 10 dents au minimum.

 

  • La bêche. C'est l'outil à tout faire : creuser de gros trous pour installer des végétaux importants, retourner la terre pour l'aérer ou diviser les végétaux.
    • Si la terre de votre jardin est très argileuse et collante ou caillouteuse, optez pour une fourche-bêche.
    • Dans tous les cas, préférez une bêche avec un manche en bois long et solide, et une partie en fer pas trop large, fine pour la partie entrant dans la terre et présentant une protection pour la partie où vous poserez le pied.
       
  • Le scarificateur. Il est utile pour régénérer la pelouse : il l'aère en la perforant et la débarrasse des indésirables (mousses, lichens...).
    • Pour les petites surfaces, un scarificateur à main suffira.
    • Au-delà de 50 m2, optez pour un scarificateur électrique.
    • À partir de 500 m2, pour un scarificateur thermique.
  •  La tondeuse.
    • Pour les toutes petites surfaces, une tondeuse mécanique fonctionnant à la seule force des bras peut suffire. Mais pour éviter la fatigue, les tondeuses à moteur sont préférables. Avec une tondeuse électrique, n’oubliez pas que vous serez limité par la longueur du fil.
    • Pour les grandes surfaces, préférez une tondeuse à essence, si possible tractée, qui évitera l'effort de la pousser. Enfin, la tondeuse autoportée (sur laquelle on s'assoit) est le must en matière de confort.


Les outils pour le balcon

  • Le transplantoir. Il ressemble à une petite pelle mais la partie métallique est fine et creusée. On l'utilise pour faire des trous pour installer des graines, des bulbes ou des plants. Choisissez un transplantoir bien à votre main, de préférence avec un manche en bois et une partie métallique inoxydable.

 

  • L'arrosoir. En zinc ou en plastique, peu importe…, mais n'oubliez pas la pomme qui arrosera en pluie, indispensable pour les végétaux délicats et lorsqu'il faut rafraîchir le feuillage. Les arrosoirs de cinq litres suffisent très bien pour un petit balcon.