Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Guide d'achat

Guide d'achat

Terreaux et engrais... - Guide d'achat - E.Leclerc

art_rogn_plante_terreau_image_w320_h248.pngTerreaux et engrais pour bien nourrir vos sols

 



Véritables « vitamines » pour les sols et les plantes, les terreaux et engrais sont les garants d'un beau jardin. Voici quelques conseils pour décoder les étiquettes et savoir quel produit correspond vraiment aux besoins des plantations.

 

 

 



Qu'est-ce qu’un terreau ?


Un terreau est un mélange de terre et de produits de décomposition de végétaux (feuilles, écorces), voire d'engrais, de synthèse ou organiques comme le fumier.



À quoi les terreaux servent-ils ?


Un terreau permet :


-    d’apporter des éléments nutritifs aux plantes ;
-    d’améliorer la structure de la terre.
-    de retenir l'eau s'il est riche en tourbe - tourbe blonde (la meilleure) ou brune -, en terre de Brière (terre noire issue des tourbières du Parc naturel régional de Brière), ou s'il est constitué à partir d'un mélange de fibres de bois.
 


Le terreau s’utilise :


-    au jardin, mélangé à la terre, au moment d'installer de nouveaux végétaux et, notamment, lorsque la terre est déséquilibrée (argileuse et lourde, ou pauvre et sableuse) ;
-    sur le balcon, pur, dans les jardinières et les pots lors de la plantation ou du rempotage. 
 


Quels sont les différents types de terreaux et quels sont leurs usages ?


-    Le terreau universel. Composé de tourbe et d'écorces compostées, c'est le terreau le plus commun, mais aussi le moins riche en éléments fertilisants, d’où son universalité. Produit d'entrée de gamme, il est généralement utilisé pour la plantation des espèces robustes, des arbustes et des arbres, en mélange avec la terre. 
 

-    Le terreau horticole. Il s'agit d'un terreau universel enrichi en fumier ou en algues qui apporteront aux végétaux les éléments nutritifs dont ils ont besoin pour bien démarrer. Il peut s'utiliser :

  • comme amendement ou pur dans les pots ou jardinières ;
  • aussi bien pour les plantes d'intérieur que pour les plantes en pots du balcon, les massifs du jardin ou le potager, grâce à une texture fine qui favorise l’enracinement des végétaux.

 

-    La terre de bruyère. Ce terreau à base d'écorce de résineux et de tourbe est destiné à acidifier les sols trop calcaires. Il convient aux hortensias, aux rhododendrons, aux camélias, aux azalées, aux magnolias et, bien sûr, aux bruyères ! Il peut être utilisé comme amendement ou pur dans les pots ou jardinières.
 

-    Le terreau pour plantes d’intérieur. C'est un terreau rendu plus léger grâce à la présence, notamment, de perlite, une roche volcanique. Cette structure aérée permet une meilleure oxygénation des racines, propice à leur développement. La plupart contiennent également un engrais qui facilitera le démarrage. Il peut être utilisé comme amendement ou pur dans les pots ou jardinières.
 

-    Les terreaux spécifiques. Chacun d'eux est particulièrement équilibré pour correspondre aux besoins de certaines plantes exigeantes. Il existe ainsi des terreaux pour bonsaï, camélias, rosiers, géraniums… Ils peuvent être utilisés comme amendement ou pur dans les pots ou jardinières.




Qu’est-ce qu’un engrais?


Un engrais est un produit fertilisant : son rôle est d’enrichir le sol.

À quoi les engrais servent-ils ? (je pense que les 2 paragraphes pourraient n’en faire qu’un)
Les engrais servent à augmenter la présence dans le sol des éléments chimiques servant de nourriture aux végétaux et qui donc favorisent leur croissance.


Les engrais existent sous deux formes principales :
    - liquide, à diluer ou prêt à l’emploi, en apport régulier hebdomadaire par exemple ;
    - solide, sous forme de granulés, qui ont généralement une action prolongée pendant plusieurs mois .



De quoi sont composés les engrais ?


Sur l'emballage de l’engrais, 3 lettres sont indiquées : N, P et K. Chacune correspond à un composé chimique :
-    N correspond à l'azote, qui favorise le développement du feuillage. Un apport d'engrais à forte proportion d'azote produira un effet « coup de fouet » sur les plantations. Attention toutefois à ne pas en abuser : la plupart des terreaux en contenant déjà, vous risqueriez de brûler les racines. Autre mise en garde : l’excès d’azote attire les pucerons. Les insectes adorent les belles feuilles que ce fertilisant contribue à produire !
-    P correspond au phosphore, qui augmente la production des fleurs et des fruits. Il est donc à privilégier au potager et, au jardin comme sur le balcon, pour les plantes fleuries. 
-    K correspond au potassium, qui rend la plante plus forte et stimule la croissance des racines. C'est lui qui lui permet de mieux résister aux agressions de toutes sortes.

Ces lettres, sur l'emballage, sont suivies de chiffres qui indiquent la proportion du composant dans le mélange. Par exemple, s'il est indiqué NPK 20.10.10, cela signifie qu'il s'agit d'un engrais très riche en azote (ici en l'occurrence un engrais pour pelouse). 
 


En plus de ces principaux composants, les engrais peuvent contenir certains oligoéléments ayant chacun son utilité :
-    le fer (Fe), le magnésium (Mg) et le cuivre (Cu) favorisent la fonction chlorophyllienne et sont donc garants de feuilles bien vertes ;
-    le zinc (Zn) et le chlore (Cl) permettent une meilleure croissance de la plante ;
-    le souffre (S) aide à la constitution de la plante car il lui permet de mieux assimiler les vitamines ; 
-    le calcium (Ca) assure une bonne solidité des tiges, mais souvent le sol et l'eau d'arrosage en contiennent déjà suffisamment ; 
-    le molybdène (Mo) permet à la plante de mieux assimiler le potassium (voir plus haut) et de mieux utiliser l'azote surtout si celui-ci est apporté sous forme de nitrates.  
 


Qu'est-ce qu'un engrais naturel ?


Dans les engrais bio, ces éléments fertilisants (azote, phosphore, potassium et oligoéléments) sont apportés par le biais de produits organiques comme :
-    la corne séchée ou torréfiée, le sang séché, le fumier, riches en azote ; 
-    les arêtes de poisson, la poudre d'os, riches en phosphore ; 
-    le guano, la cendre de bois et les algues, riches en potassium. 
 


Qu'est-ce qu'un engrais spécifique ?


Les engrais spécifiques sont destinés à des plantes particulières : 
-    les engrais pour orchidées, par exemple, contiennent des produits très dilués afin de ne pas brûler les racines fragiles de ces fleurs délicates ; 
-    les engrais pour hortensias respectent l'acidité du sol et conviennent donc à toutes les plantes nécessitant une terre de bruyère ; 
-    d'autres engrais combinent plusieurs fonctions : en plus d'être fertilisants, ils peuvent être désherbants, antimousse ou insecticides.
 


Comment bien utiliser les engrais ?


Les engrais s'utilisent en petites quantités (il est en effet important de ne pas augmenter les doses recommandées par le fabricant) et à certains moments particuliers de l'année : 
    - lors de la préparation du sol ou à la plantation, utilisez un engrais complet, dit « de fond » (à libération lente, plutôt organique), du fumier ou un stimulateur racinaire (potassique) ;
     - en cours de végétation, choisissez un engrais de synthèse « coup de fouet » ou organique (à action prolongée) plutôt azoté, pour favoriser la croissance ;
- puis optez pour un engrais favorisant la floraison ou la fructification, plutôt à base de phosphore ;
- avant les premiers frimas, endurcissez la plante à l’aide d’un engrais riche en potasse.