Alerte
0/ 0
Conseil Pratique

Conseil Pratique

Bien choisir la peinture... - Conseil Pratique - E.Leclerc
pinceau_image_w320_h248.png

Bien choisir la peinture et les accessoires pour peindre

Vous avez décidé de peindre votre intérieur ! Petit point sur les notions à connaître avant de se lancer. Il existe deux grandes familles de peinture : les glycérophtaliques et les acryliques. Faites aussi la liste des accessoires indispensables. Le choix dépend de la peinture utilisée, de la surface à peindre et de la finition souhaitée.

 

 

La peinture acrylique

Dite « à l’eau », la peinture acrylique présente de nombreux avantages. En raison de sa teneur faible, voire nulle, en solvants et en composants organiques volatils (COV), elle convient à toutes les pièces, même la chambre du bébé et la salle de bains. Certaines sont, en effet, adaptées aux pièces humides. 

La peinture acrylique est lavable avec une éponge humide (sans lessive). Elle est agréable à appliquer, sèche rapidement et sans odeur. Elle dure longtemps sans jaunir et, grâce à sa souplesse, ne s’écaille pas et ne se fissure pas. 

 

La peinture glycérophtalique

Dite « à l’huile », la peinture glycérophtalique est résistante aux chocs, lessivable et permet d’obtenir une finition parfaite. Mais elle est difficile à poser et son odeur est tenace. 

De plus, solvants et COV – nocifs pour l’homme et pour l’environnement – sont fortement présents dans sa composition. De nouvelles normes imposant une baisse de la teneur en COV sont entrées en application en janvier 2010. Elles devraient entraîner la disparition progressive de la peinture glycéro.

 

Quel aspect de peinture choisir selon la pièce ?

S’il s’agit avant tout d’une affaire de goût, l’aspect final dépend aussi de la pièce et du support à peindre.

  • Pour les pièces utilitaires telles que la cuisine, la salle de bains ou les WC, préférez une finition brillante qui offre une grande résistance. 

  • Pour les pièces à vivre et à fort passage comme l’entrée ou les couloirs, optez pour une peinture satinée qui réfléchit et diffuse la lumière. 

  • Pour les plafonds, privilégiez un fini mat dont le principal atout est de gommer les im­perfections. 

 

Quel aspect de peinture choisir selon l’effet recherchée ?

  • Pour une ambiance feutrée et intime : la peinture mate, sobre et d’aspect velouté est parfaite. Attention toutefois car les teintes foncées réduisent l’espace.

  • Pour un effet raffiné, chaleureux et très lumineux : la peinture satinée. Son esprit soyeux fera merveille pourvu que vous ayez bien préparé la surface avant de la colorer car la finition satinée accentue les défauts. 

  • Pour agrandir et illuminer la pièce tout en offrant des couleurs éclatantes : la peinture brillante qui produit un effet miroir. Méfiance cependant car elle souligne aussi les défauts. 

  • Pour imiter le plâtre vieilli, la chaux, le stuc… : un choix varié de peintures à effets est disponible mais elles sont plus délicates à poser. Il existe aussi des peintures magnétiques très prisées des enfants, à effet tableau ou phosphorescentes.

 

Quel pinceau choisir ?

  • Si vous utilisez de la peinture glycérophtalique, il faut choisir un pinceau, appelé aussi « brosse », en soie naturelle.

  • Si vous utilisez de la peinture acrylique, il faut un pinceau en fibres synthétiques : fibres nylon ou soies synthétiques. 

  • Le pinceau rectangulaire et le pinceau carré sont à privilégier pour les grandes surfaces.

  • Le pinceau fin et rond dit « à rechampir » sert pour peindre les plinthes et les éléments à relief. 

  • Le pinceau plat et large sera utilisé pour les portes, les angles et lesjonctions. 

  • Le pinceau long et coudé permet d’atteindre les surfaces difficiles comme les radiateurs. 

  • Le pinceau aux poils coupés en biseau, offrant une extrême précision, est à réserver aux finitions. 

 

Quel rouleau choisir ?

  • Pour les surfaces importantes, optez pour le rouleau. Le plus commun est en mousse de polyester et convient à la plupart des réalisations. Il en existe aussi en laine de mouton ou en mohair, particulièrement recommandés pour les peintures brillantes ou satinées car ils évitent les traces et les coulures. 

  • Privilégiez le rouleau à poils courts ou mi-longs pour la peinture mate ou satinées et le rouleau à poils ras pour la peinture brillante. 

  • Il existe aussi :

  1. des rouleaux antigouttes pour les plafonds,

  2. des rouleaux d’angle et de bordure.

 

Des astuces pour vous faciliter la peinture

  • Si votre peinture est conditionnée en gros pots de 10 litres, il est préférable de prévoir un bac à peindre rectangulaire dans lequel vous versez régulièrement une petite quantité. 

  • Une grille est indispensable : elle permet de répartir uniformément la peinture sur le rouleau. 

  •  Pour peindre en hauteur, pensez au manche télescopique sur lequel vous fixez le rouleau. N’oubliez pas non plus l’indispensable escabeau. 

  • Il n’est, en général, pas nécessaire de diluer la peinture. Toutefois, si vous jugez la peinture trop épaisse, vous pouvez la diluer soit avec un solvant s’il s’agit d’une peinture glycérophtalique, soit avec de l’eau pour la peinture acrylique. Une peinture diluée peut s’avérer plus facile à appliquer. 

  • Avant de commencer, vous protégerez les meubles et les sols par des bâches en plastique. 

  • Pour peindre les fenêtres, les plinthes et une surface délimitée sans déborder, appliquez des bandes adhésives de masquage sur les vitres ou la partie à protéger. Ces bandes sont à retirer immédiatement après application de la peinture.