Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Alerte
0/ 0
Guide d'achat

Guide d'achat

choisir un casque audio - Guide d'achat - E.Leclerc

Choisir un casque audio

Pour écouter un son de qualité et riche en nuances, il faut s’équiper d’un bon casque audio. Ce sont de plus de vrais accessoires de mode à choisir selon leur utilisation…

 

Pour écouter de la musique lors de vos déplacements

Si vous souhaitez écouter de la musique lorsque vous vous déplacez, vous avez le choix entre trois types de casques : le casque à arceau, les écouteurs intra-auriculaires et les écouteurs boule.

Le casque à arceau

Vert, bleu, rouge, rose, rétro…, les casques à arceau sont de retour et font partie des accessoires branchés. Alliant tendance et confort d’écoute, il existe deux types de casques à arceau :

  • les casques ouverts qui se posent simplement sur les oreilles sans les enfermer. Les bruits extérieurs restent présents, mais le son est naturel ;
  • les casques fermés qui recouvrent intégralement les oreilles. L’isolation acoustique est quasi totale. Ce qui peut aussi présenter des dangers quand on marche dans la rue.
    Qu’ils soient ouverts ou fermés, les casques à arceau sont désormais faciles à transporter : ils se plient et les oreillettes pivotent.

Les écouteurs intra-auriculaires

Pour plus de discrétion, les écouteurs intra-auriculaires s’imposent. En effet, il suffit de glisser leurs petits embouts en mousse plastique ou silicone dans le conduit des oreilles pour entendre la musique. Les tailles sont différentes pour s’adapter à la physionomie de chacun. En terme de son, les avantages des intra-auriculaires sont nombreux : les basses sont diffusées par contact de l’embout avec les parois de l’oreille, la puissance est élevée à faible volume – donc inutile de monter le son -, et ils isolent bien des bruits extérieurs. Autre atout : ils sont très faciles à transporter.

 

Les écouteurs boule

Plus connus sous le nom d’oreillettes, une paire est le plus souvent vendus fournis avec le baladeur. Mais il en existe dans de multiples couleurs vous permettant de les changer selon votre humeur. Leur prix est aussi léger que le casque lui-même.  En revanche, comme ils ne sont pas bien isolés et on a tendance à monter un peu trop le son. Ils conviennent donc moins à l’écoute de la musique.

 
Pour rester devant son ordinateur

Les casques multimédia disposent d’un micro intégré. Grâce à cela, vous pouvez facilement discuter avec vos amis par webcam et jouer à un jeu vidéo sans gêner votre entourage. Ils isolent du bruit extérieur et offrent une qualité sonore suffisante pour vous immerger dans le monde virtuel.

 
Pour écouter le meilleur son

Les audiophiles, amateurs de musique ou de home cinéma, ne jurent que par les casques Hi-Fi. Et pour cause : ils reproduisent la totalité des sons que l’homme peut entendre. Ce son haute fidélité est également adapté à une longue écoute.
Il existe deux types de modèles :

  • les casques Hi-Fi filaires qui sont dotés d’un câble souvent assez long -minimum trois mètres – pour laisser une grande liberté de mouvement. Toutefois, ils obligent à rester sédentaires.
  • les casques Hi-Fi sans fil qui vous permettent de vous déplacer sans contrainte. Sur ces modèles, le son est émis selon trois technologies :
    1.    par infrarouge, mais dans ce cas, tout obstacle entre le casque et la source peut être gênant altérer la réception ;
    2.    par ondes radio (UHF), ce qui laisse une grande liberté de déplacement d’une pièce à l’autre ;
    3.    par transmission numérique, qui offre un confort maximum et une réception sonore toujours limpide.
    Pour faire le bon choix, vérifiez bien la portée maximum que propose le casque et si celui-ci fonctionne sur batterie ou à piles.

 

Pour faire du sport

Pour courir, faire du roller ou du vélo, les écouteurs intra auriculaires, oreillettes à contour d’oreille ou tour de cou, semblent les mieux adaptés. Ils garantissent une stabilité durant vos séances sportives - un tour de cou par exemple permet de porter un bonnet ou un chapeau – et, par conséquent, un confort d’écoute. Mieux vaut les prendre résistant à la transpiration et lavables. Pour les nageurs, certains modèles sont même waterproof !

 

 

Écouteurs et  téléphones

Pour les Smartphones ou les téléphones GSM compatibles, les casques intra-auriculaires ou oreillettes permettent d’écouter de la musique et de converser. Dans le cas des kits mains libres, le micro est sur le fil. Dans le cas d’un casque ou écouteur oreillettes bluetooth, vous devez vérifier que votre téléphone est compatible. S’il l’est, plus de contraintes de fil. Dans les deux cas, la musique est coupée à la réception d’un appel et reprend aussitôt le téléphone raccroché.

 
Focus sur trois caractéristiques techniques
  1. L’impédance : elle s’exprime en ohms. Plus elle est élevée et plus elle va solliciter la source audio pour restituer un son suffisamment dynamique dans le casque. Par exemple, un casque audio à forte impédance (supérieur à 50ohms) utilisé avec un baladeur multimédia, vous donnera une restitution du son avec un volume sonore faible quand bien même vous avez réglé le volume du baladeur au maximum. Il est donc préférable d’utiliser un casque dont l’impédance est plus faible pour profiter d’une expérience sonore optimale dans ce cas.
    Pour les possesseurs de sources audio plus puissantes comme un ampli, une chaîne Hifi ou un Home cinéma, les casques à forte impédance seront idéal et vous procureront un confort d’écoute.
  2. Le niveau de pression sonore : Egalement appelé SPL, cela correspond à l’intensité acoustique et se mesure en décibel (dB). La norme établie le seuil à 100dB maximum ce qui correspond à l’intensité acoustique d’une discothèque par exemple. Par conséquent, n’augmentez pas trop le volume !
  3. La fréquence ou bande passante : Il s’agit de la palette de son qui existe entre le grave et l’aigu que le casque est capable de reproduire. Elle se mesure en Hertz (Hz). L’homme est capable d’entendre et de différencier des fréquences sonores entre 20Hz et 20 000Hz. Plus la fréquence du casque est large et se rapproche de cet intervalle, plus le rendu sonore sera nuancé.
    Certains casques peuvent atteindre une fréquence plus large allant de 10Hz à 40 000Hz. Ces fréquences extrêmes ne sont perceptibles que par certaines personnes dont les oreilles y sont sensibles. A chaque oreille son casque !