Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Guide d'achat

Guide d'achat

En savoir plus - Guide d'achat - E.Leclerc

Bien choisir son sac de couchage


Accessoire indispensable du campeur ou du randonneur, le sac de couchage doit être parfaitement adapté aux conditions dans lesquelles vous allez l'utiliser. Voici les critères sur lesquels appuyer votre choix.


Bien choisir son sac de couchage : la forme


Il existe deux types de sacs de couchage : couverture  enveloppe ou sarcophage.

  • Le sac de couchage couverture enveloppe : de forme rectangulaire, il offre une grande liberté de mouvements, mais au détriment de la température : l'air extérieur y pénètre plus facilement.
  • Le sac de couchage sarcophage : c'est l'idéal pour la randonnée. Il est comme un cocon épousant la forme du corps, y compris celle du visage car la capuche peut être serrée à l'aide d'un cordon. Certains possèdent une collerette interne couvrant les épaules et le torse. Aucune perte de chaleur donc. De plus, il est un peu moins encombrant. Il existe plusieurs tailles pour chaque modèle, qui s'adapte ainsi à la corpulence de chacun.

Bien choisir son sac de couchage : le garnissage

 

  • Le garnissage synthétique : il résiste bien aux atmosphères humides et est facile d’entretien  mais est un peu plus lourd que celui en duvet.
  • Le garnissage en duvet : c'est le plus chaud, le plus léger et, souvent, le moins encombrant. Cependant, si vous comptez dormir à la belle étoile, dans un lieu humide, à moins de le choisir équipé d'un revêtement très étanche, les plumes perdront leur gonflant et, par conséquent, leurs capacités thermiques et d'isolation.

Bien choisir son sac de couchage : les capacités thermiques


C'est le point le plus important car le but est de dormir au chaud ! Pour vous repérer, sachez qu'il existe une norme européenne: la norme EN 13537. Elle donne 4 valeurs correspondant à 4 types de températures extérieures et à la façon dont un homme ou une femme (ils réagissent différemment au froid) les supportera une fois couché(e) dans le sac :

  1. La température maximale ou Tmax est celle dans laquelle un homme peut dormir sans avoir trop chaud. Par exemple, si elle est de 20 °C, cela signifie qu'un homme supportera le sac de couchage jusqu'à une température extérieure de 20 °C et qu'au-dessus, il commencera à transpirer.
  2. La température de confort ou Tcomfort est celle où une femme (en général plus sensible au froid) sera confortablement installée.
  3. La température limite ou Tlimit donne la limite basse : en-dessous du degré indiqué, un homme commencera à sentir une sensation de froid dans le sac de couchage.
  4. La température extrême ou Textreme : au-delà de cette limite, une femme même couchée dans le sac pourra se trouver en situation d'hypothermie.

À partir de ces indications, les sacs sont divisés en 3 grandes familles :

  • les sacs été qui assurent un bon confort entre 22 °C de température maximale et une température limite de - 1 °C. Ils sont très suffisants pour du camping aux beaux jours ;
  • les sacs 3 saisons avec lesquels on peut supporter un froid allant jusqu'à  - 10 °C. Ils conviennent aux randonneurs dormant en refuge ;
  • les sacs hiver qui mettent à l'abri même lorsque le thermomètre descend aux alentours de – 30 °C. Pour les vrais baroudeurs.

On peut cependant toujours supporter quelques degrés de moins en se munissant d'un drap de soie ou de laine polaire (« sac à viande »), que l'on placera à l'intérieur du sac ou un sur-sac imperméable ou coupe-vent.


Bien choisir son sac de couchage : le poids


Le poids du sac de couchage est important pour les randonneurs. En général, les synthétiques sont plus lourds que les duvets. Et, dans chaque catégorie, la légèreté est un gage de qualité.
Plus un sac de couchage est isolant, plus il est lourd. Ainsi, un sac été peut peser de 500 g (pour un duvet haut de gamme) à 1 100 g pour un synthétique, et un sac hiver de 1,5 kg à presque 3 kg.


Bien choisir son sac de couchage : la fermeture


La fermeture à glissière peut être recouverte pour une meilleure étanchéité à l'air et/ou autobloquante pour ceux qui bougent beaucoup pendant leur sommeil.
À condition de choisir deux sacs compatibles, il est possible de les attacher ensemble pour obtenir un duvet deux places.