Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Conseil pratique

CONSEIL PRATIQUE

faites un point avec le soleil - CONSEIL PRATIQUE - E.Leclerc

produits-solaires.pngFaites un point avec le soleil !

 

Enfin l’été ! Et, avec lui, la promesse de belles journées ensoleillées. Pour vous protéger efficacement et intelligemment, et savoir où vous en êtes avec le soleil, jouez en répondant à nos questions.  

 

Le soleil est dangereux partout.

VRAI. Les UV ne produisent pas de sensations de chaleur. En Bretagne, par un beau temps d’été, le niveau d’UV est comparable à celui que l’on peut trouver dans le sud de la France, même si les conditions de température sont très différentes. Le danger de brûler est donc le même. On peut ressentir une sensation de fraîcheur lorsqu’il y a du vent alors que l’index UV est très fort et attraper des coups de soleil sans s’en rendre compte.  

 

Sur une terrasse, en ville, on ne peut pas attraper un coup de soleil.

FAUX. C’est souvent à l’heure du déjeuner qu’on s’expose sur les terrasses ensoleillées, c’est-à-dire à l’heure où le soleil tape le plus, entre 12 h et 16 h. Et en ville, il est aussi fort que dans une station balnéaire. Nous vous recommandons donc fortement de vous protéger du soleil en appliquant un soin solaire avant de vous installer à table. Même sous un parasol, où il peut y avoir un effet de réverbération avec une terrasse de pierre blanche ou un mur peint à la chaux… Gare, aussi, aux rayons qui traversent les baies vitrées du restaurant ! 

Le matin, avant de partir au bureau, prenez l’habitude de glisser un tube de crème solaire (FPS 30) dans votre sac à main. Les crèmes solaires teintées ou les BB crèmes solaires jouent les 2 en 1 : à la fois produit solaire et fond de teint. 

 

Aujourd’hui, l’étiquetage des crèmes solaires est simple.

VRAI. Pour simplifier la comparaison entre les produits, et faciliter le choix du consommateur, 4 niveaux de protection solaire sont définis : Faible (de 6 à 10), Moyenne (15, 20, 25), Haute (30, 50) et Très Haute (50+). 

 

Cela ne sert à rien d’appliquer plusieurs fois de la crème dans la journée.

FAUX. Il est recommandé de remettre de la protection solaire toutes les 2 heures environ et après chaque bain. Pour l’ensemble du corps et du visage, l’idéal serait d’appliquer l’équivalent de 6 cuillerées à dessert de produit par application (soit un tube de 125 ml pour 2 jours). 

 

On peut utiliser n’importe quelle texture sur la peau.

FAUX. 

Les laits et gelées solaires sont des formules fluides qui conviennent bien aux peaux mixtes et grasses qu’il faut éviter de « surgraisser ». 

Les crèmes solaires, plus épaisses que les laits, sont nutritives et idéales pour nourrir les peaux sèches déshydratées. 

L’huile solaire laisse la peau soyeuse et met en valeur le bronzage. Elle est plutôt destinée aux peaux sèches déjà bronzées.  

 

La graisse à traire accélère le bronzage.

VRAI. Mais ce produit solaire est très puissant, il ne s’applique donc que sur une peau déjà bronzée et seulement sur le corps. Le mieux est de l’utiliser en crème hydratante après la douche du soir pour nourrir la peau. 

 

Il existe désormais des protections solaires pour les activités sportives.

VRAI. Ces formules sont conçues pour résister à l’eau, pour absorber le sébum et la transpiration, pour matifier la peau. Sous forme de brume sèche, elle ne se sent pas sur la peau et est idéale pour les sportifs les plus exigeants. Plus de gras sur les mains quand on fait du sport et plus de transpiration qui coule dans les yeux.

 

Un SPF 50 + empêche complètement les UV de passer.

FAUX. Aucune crème, même à large spectre (UVA et UVB), ne peut arrêter tous les UV. Elle reste un filtre qui ralentit le passage, c'est tout.

 

On doit protéger encore plus les enfants.

VRAI. Leur peau est fragile et ils passent beaucoup de temps au soleil et dans l’eau. Une protection solaire spécifique enfant est donc indispensable car les cancers cutanés se forment souvent à partir des coups de soleil de l’enfance. Enduisez vos enfants toutes les heures d’un produit solaire waterproof. Renouvelez l’application après chaque bain ou séance de sport. Évitez les expositions entre 12 et 16 heures et protégez-les avec un chapeau, un tee-shirt et des lunettes de soleil, même sous un soleil voilé. 

 

Les UV accélèrent la cataracte.

VRAI. Le soleil accélère le vieillissement oculaire. Il est donc important de porter des lunettes de soleil enveloppantes, de catégorie 3 ou plus. 

 

On peut réutiliser le tube de crème solaire entamé à la fin de l’été dernier.

FAUX. Tout produit employé ou entamé l’année précédente ne doit pas être réutilisé car la formule oxydée a perdu de son efficacité. Les variations de températures (30 °C en plein soleil) altèrent la qualité filtrante du produit et la qualité de la crème. Le contact avec le sable (excellent milieu de culture pour les micro-organismes) représente un risque de contamination et d’altération du soin.