Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Guide d'achat

Guide d'achat

Les produits fixe-tout - Guide d'achat - E.Leclerc

chevilles_image_w345_h110.pngComment bien choisir et utiliser les produits « fixe-tout » ?

Qu'il s'agisse de poser une étagère, une tringle à rideaux, du carrelage ou un tableau, les chevilles, colles et mastics sont indispensables. Oui mais comment choisir ? Quel produit pour fixer quoi ? Et où ? Voici les réponses à vos questions.

 

 

 

 

Les produits « fixe-tout » : les colles et les mastics

Comment procéder ?
Avec les colles et mastics, pas besoin de faire de trous. La marche à suivre est simple. Il est important de bien suivre la notice d'utilisation mais le principe est le suivant :

  • nettoyez les deux surfaces à coller en enlevant poussières et traces de gras ;

  • enduisez la surface de l'objet à poser avec la colle choisie. Selon celle-ci, il faudra encoller également la partie du mur sur laquelle l'objet sera fixé. Pour les surfaces importantes, vous pourrez l'appliquer à la spatule ou en formant des cordes de colle ;

  • appliquez l’objet sur le mur (en respectant le temps de séchage), et le tour est joué.
    Reste à choisir le produit adapté à l'usage que vous souhaitez en faire.

     

Quelle colle ou quel mastic choisir ?

  • La pâte adhésive. C'est l'idéal pour fixer au mur des objets légers que l'on pourrait être amené à décoller ou changer de place, comme un poster par exemple ! On triture la pâte entre ces doigts, on la colle sur le mur, puis on appuie l'objet à coller dessus. Elle ne se voit pas et est repositionnable.

  • La super glu ou colle cyanoacrylate. Elle convient pour les réparations et les petits travaux : les porte-serviettes, les accroche-torchons, par exemple. Elle colle en quelques secondes tous les plastiques (sauf les matières expansées), le liège, le bois, la céramique. Attention : elle colle aussi les doigts, il est donc prudent de porter des gants pour la manipuler.

  • La colle néoprène ou colle de fixation. À base de résines synthétiques et de polychloroprène, cette colle est idéale pour le bricolage : elle convient à presque tous les matériaux. Avec elle, vous pouvez poser les corniches et rosaces en plâtre, les plinthes et baguettes de bois, le PVC, le carrelage. Dans la mesure où il lui faut une dizaine de minutes pour « souder » les deux parties, vous avez le temps de les ajuster correctement.

  • La colle à bois ou colle polyuréthane. Contrairement à ce que son nom suppose, elle ne colle pas que le bois, mais aussi le métal, le plâtre, le verre. Vous pouvez lui faire confiance pour coller les huisseries, les gouttières, les plinthes, les lambris, les matériaux d'isolation par exemple.

  • Le mastic-colle. Ce matériau destiné à réaliser des joints d'étanchéité peut aussi vous servir à coller vos accessoires de salle de bain, y compris le miroir mural (les autres types de colles détruisent le tain), mais aussi les éléments de décoration murale.

 

Les produits « fixe-tout » : les chevilles

Comment procéder ?

  • Percez un trou pour y insérer la cheville dans laquelle la vis viendra se loger (vérifiez avant que vous ne rencontrerez pas de câble électrique). Une opération qui nécessite une perceuse et des forets. Ceux-ci devront être adaptés à la taille de la cheville. Si vous devez la poser dans un mur tendre, le trou (et donc le foret choisi) devra être un peu plus étroit que l'âme (le corps) de la cheville, pour que celle-ci tienne bien (comptez environ 5 mm de diamètre en moins). Si vous devez la poser dans un mur dur, le trou devra correspondre exactement à la taille de la cheville.

  • Ôtez la poussière du perçage à l'aide d'une petite soufflette.

  • Posez la cheville en l'enfonçant bien avec un petit marteau. il ne vous restera plus qu’à y placer votre vis…

     

Quelle cheville choisir ?

  • Côté longueur : la cheville devra être de la même longueur que la vis qui viendra s'y insérer (sans oublier l'épaisseur de l'objet à poser). Plus l'objet sera lourd, et plus le mur sera tendre, plus vous aurez intérêt à choisir une vis longue.

  • Le diamètre de la cheville sera lui aussi à choisir en fonction du poids de l'objet à fixer :

    • 5 mm pour une charge de moins de 20 kg (petits cadres, bibelots, appliques),

    • de 6 à 10 mm pour une charge jusqu'à 50 kg (étagères en agglo, cadres importants),

    • plus de 10 mm de diamètre pour une charge supérieure à 50 kg (lustres, étagères en bois massifs, placards de cuisine en hauteur...).

  • Le choix de la cheville s'opère ensuite en fonction du mur ou du support dans lequel vous opérez.

    • Dans tous les supports (sauf le béton cellulaire) : la cheville universelle qui s'ouvre à mesure que la vis s'enfonce et, grâce aux petites dents de scie présentes à sa surface, s'accroche au matériau qu'elle traverse.

    • Dans les plaques de plâtre ou d'aggloméré, dans les briques creuses : les chevilles à expansion pour mur creux (destinées aux charges légères), les chevilles en métal expansibles (pour charges lourdes) qui nécessitent une pince spéciale pour s'ouvrir en parapluie une fois enfoncées dans la paroi, et les chevilles pour briques creuses.

    • Dans les murs pleins en béton (non cellulaire), en pierre ou en parpaings pleins : les chevilles standards en nylon, les chevilles pour cadres (également utilisées pour poser des tasseaux légers), les chevilles pour isolant, les chevilles en laiton, les chevilles à fixation rapide (pour les objets légers) ou les chevilles à fixations lourdes (pour les poutres et charpentes).

    • Dans le béton cellulaire : les chevilles pour béton cellulaire.

    • Dans les plafonds (pour accrocher des lustres et suspension) : les chevilles à bascule.

    • Dans les murs pleins ou creux, même un peu humides ou friables : les chevilles dites chimiques. Le principe est de les sceller dans le mur à l'aide d'un mortier vendu avec la cheville. Elles conviennent très bien aux charges lourdes (pour fixer des gonds de porte ou de volets par exemple).