Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Conseil Pratique

Conseil Pratique

Le rôle du jeu - Conseil Pratique - E.Leclerc

Quel est le rôle du jeu dans le développement de l’enfant ?jeu image.png

Pour un enfant, jouer est un acte essentiel. Il va lui permettre, notamment, d’explorer son environnement, de s’exercer, de développer son imagination et d’apprendre à vivre en collectivité.

 

Pour un enfant, jouer, à quoi ça sert ?

Le jeu permet d’offrir à l’enfant un espace d’expression. Il devient ainsi tour à tour plaisir, expérimentation, révélateur d’angoisses ou de frustrations, outil de découverte de l’enfant lui-même comme du monde qui l’entoure. Par le jeu, l’enfant développe ses capacités motrices, intellectuelles et son imagination. Il tisse des relations affectives et trouve les clés de sa construction pour mieux appréhender les conflits auxquels il sera confronté.

Le jeu va au-delà du divertissement. Il a une fonction adaptative et sociale. C’est l’un des modes de fonctionnement de l’être humain qui lui permet de vivre avec les autres, de continuer à être curieux du monde, d’avoir envie de découvrir, d’apprendre et d’avancer. 

 

Pour un enfant, jouer permet d’explorer son environnement

Tout petit, l’enfant explore son environnement grâce à ses sens : il attrape les objets, les porte à sa bouche, suit des yeux son mobile ou sa maman. Il recherche des informations transmises le plus souvent par l’adulte. Durant les trois premières années, la formation du cerveau est influencée par les échanges. Lorsque l’enfant trouve une approbation en l’adulte qui s’occupe de lui, il ressent un sentiment de sécurité, propice à encourager ses découvertes. S’il est seul, son désir d’échanger et de comprendre progresse moins vite. 

 

Pour un enfant, jouer permet de s’exercer

Dans les premières années de sa vie, l’enfant exerce sa motricité. Il joue à pousser ou tirer des objets, emboîte des cubes, enfile de grosses perles, apprécie la pâte à modeler… Il passe du jouet tendresse au jouet éducatif. Le jouet devient le domaine privé de l’enfant, qui n’hésite pas à le détourner de son usage.

 

Pour un enfant, jouer permet de développer son imagination

Parce qu’il est associé au plaisir, le jeu se révèle un formidable outil d’apprentissage. Sans a priori, l’enfant va développer son imagination, sa créativité et sa personnalité. Il se raconte des histoires et se met en scène, partant d’éléments concrets de son environnement. Jeux de construction, poupées… lui ouvrent des possibilités immenses. Princesse ou chevalier, il devient capable d’actes héroïques. 

L’enfant a besoin de rêver qu’il incarne la force et la puissance parce qu’il se sent petit et faible. Ensuite, il cherche à imiter l’adulte, dans des jeux plus symboliques durant lesquels il fait semblant. 

 

Pour un enfant, jouer permet d’apprendre à vivre en collectivité

L’enfant façonne son identité avec les jouets où s’expérimente le « je », tandis que les jeux collectifs où s’acquièrent le « nous » facilitent l’intégration au monde des adultes.

  • Dès 2 ans, les enfants s’imitent pour communiquer. Puis les jeux se transforment en scènes où les rôles vont s’échanger. 

  • De 3 à 6 ans, les enfants jouent à plusieurs : à la maîtresse, au papa et à la maman, choisissant ensemble un scénario. 

  • À partir de 6-7 ans, les activités se font communes. L’esprit de compétition est très marqué. Les enfants aiment les jeux actifs qui offrent la possibilité de se valoriser, de se comparer. On est dans le défi et l’apprentissage des règles du jeu social.

  • Entre 8 et 10 ans, l’esprit de “bande” apparaît.