Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Conseil Pratique

Conseil Pratique

En savoir plus - Conseil Pratique - E.Leclerc

Comment semer son gazon ? 

 

Obtenir une belle pelouse demande de l’attention. Voici les étapes et les conseils pour un vrai tapis végétal.

 

La bonne période pour semer votre gazon

Deux périodes sont à privilégier pour semer un gazon : le printemps et l’automne. Chacune a ses avantages.

-       Le printemps : c’est le moment que vous choisirez si vous avez fait de gros travaux dans le jardin en hiver, et que vous souhaitez profiter de votre pelouse tout l’été.

-       L’automne : en semant votre gazon à cette période, il sera moins concurrencé par les mauvaises herbes qui auront, elles, fini de pousser. Elles seront bien visibles et, donc, vous pourrez les enlever facilement pendant la préparation du terrain. Le gazon aura, de plus, le temps de bien s’enraciner, de s’humidifier, en évitant la chaleur estivale, avant son vrai démarrage à la belle saison suivante.

 

Toutefois, vous pouvez également vous lancer en plein été, mais votre gazon réclamera alors une présence assidue : vous devrez vous assurer que les oiseaux ne picorent pas les graines et, surtout, vous devrez arroser tous les jours.

 

Les outils nécessaires pour semer votre gazon

Pour semer votre gazon, vous aurez besoin de :

-       un motoculteur (si votre terrain est vaste) ou une fourche-bêche (si votre terrain est plus petit) pour retourner la terre,

-       un râteau,

-       une griffe pour casser les mottes,

-       un rouleau à gazon ou une pelle (si la surface de pelouse est réduite) pour aplanir et tasser la terre.

 

Pour l’entretien de votre gazon, vous aurez besoin de :

-       une tondeuse,

-       un balai à gazon.

 

La préparation du terrain avant de semer votre gazon

Le terrain doit être bien préparé et cette préparation s’effectue en plusieurs étapes.

1.     Le tracé de la pelouse. Délimitez bien l’emplacement de votre pelouse en traçant ses contours avec de la ficelle ou votre tuyau d’arrosage.

2.     Le nettoyage du sol. Avant de semer votre gazon, il est important que le sol soit « propre » et net. Pour cela, arrachez les mauvaises herbes et retournez la terre au motoculteur ou à la bêche, sur environ 15 cm de profondeur. Ainsi, la terre sera aérée et les mauvaises herbes qui vous auraient échappées seront étouffées..

3.     L’amendement du sol. Une fois votre sol à nu, vérifiez sa composition : s’il est trop argileux, ajoutez-y du sable grossier ou des copeaux de bois. Dans tous les cas, incorporez à la terre un engrais naturel pour gazon. 

4.     Le « dressage » du terrain. Nivelez la surface en brisant finement les mottes et enlevez tous les débris (pierres, racines). Tassez au rouleau pour obtenir un sol ferme. Griffez en surface.

 

Le choix du gazon

Le gazon est un mélange de plusieurs graminées : le ray-grass anglais, le cynodon dactylon (ou chiendent pied-de-poule), la fétuque et le pâturin. En fonction de l’utilisation que vous ferez de votre pelouse, vous avez le choix entre plusieurs types de gazon.

-       Si vous avez des enfants, optez pour un gazon résistant au piétinement composé en majorité (plus de 60 %) d’un mélange de fétuque élevée, ray-grass anglais et pâturin des prés. Ils pourront y courir et jouer au foot sans craindre de l’abîmer.

-       Si vous voulez une pelouse « tout-terrain », facile d’entretien, misez sur un gazon composé à 40 % de ray-grass anglais, le reste étant composé de fétuque et de cynodon peu exigeants. La pelouse supportera que vous y marchiez et ne sera pas trop gourmande en eau.

-       Si vous souhaitez un joli gazon qui mette en valeur vos massifs, préférez un mélange à base de fétuque rouge, ovine, de ray-grass à feuilles fines ou d’agrostide. Vous obtiendrez un véritable tapis vert, fin et serré.

Sachez qu’il existe des mélanges de gazons étiquetés Label Rouge : « Sport et jeux », « Détente et agrément », « Ornement fin » ou « Très fin », et « Spécial regarnissage ». 

 

Le semis du gazon

1.     Avant de semer, griffez la terre une nouvelle fois avec un râteau.

2.     En comptant environ 40 g de graines par m2, lancez les graines à la volée, de façon la plus homogène possible. Ayez soin de croiser les passages (technique du semis croisé : dans le sens de sa longueur, puis de la largeur) afin d'obtenir un semis plus régulier.

3.     Ratissez au râteau ou à la griffe, là encore en croisant et très légèrement, de manière à recouvrir le semis.

Passez le terrain (sec, pour ne pas décoller les graines) au rouleau pour assurer un bon contact des graines avec le sol. Si vous n’avez pas de rouleau, tassez à la pelle. 

 

L’arrosage du gazon

Une fois les graines bien enfouies, arrosez en pluie fine, de façon à ne pas déterrer les semences qui seraient entraînées avec l’eau, et régulièrement pour maintenir un sol humide. La levée aura lieu 1 à 2 semaines après le semis.

Au printemps et à l’automne, ajustez vos arrosages au climat : la terre ne doit pas être sèche. En été, arrosez chaque jour, de préférence le soir après 20 h (ou le matin de bonne heure) pour humidifier en profondeur, éviter les brûlures du feuillage et économiser l'eau.

 

Fertilisation, scarification et aération du gazon

Une fois installée, votre pelouse a besoin de petits coups de pouce au printemps et à l’automne. Il est donc conseillé :

  1. d’apporter un engrais spécifique gazon à libération progressive qui renforcera l'enracinement, la robustesse et la résistance au piétinement ;

  2. de scarifier et d'aérer le sol. Ce geste permet d'assainir la pelouse, d'aérer la terre et les racines et de limiter l'apparition de mousses.

Vous pouvez également choisir un fertilisant mixé à un désherbant sélectif. Celui-ci détruira les mauvaises herbes (trèfle, pâquerette, plantain, pissenlit…) qui ont tendance à coloniser votre tapis vert.

Attention à bien respecter les doses de désherbant : trop concentré, le produit risquerait de « griller » votre pelouse. 

 

La première tonte de votre gazon

Vous réaliserez la première tonte lorsque votre gazon atteindra 10 cm de hauteur. Réduisez-la jusqu'à 5-7 cm, puis roulez le terrain pour réimplanter les touffes encore fragiles.

Une fois votre gazon installé, tondez régulièrement jusqu'en octobre, en enlevant à chaque fois environ 1/3 de la hauteur totale de l'herbe.

Bon à savoir : plus le gazon est court, moins il retient l’humidité et plus il a besoin d’être arrosé. En revanche, une pelouse de 6 à 8 cm de hauteur vous permettra d’espacer les arrosages et d’économiser l’eau. Aussi, n'hésitez pas à laisser un peu de hauteur en périodes de grosses chaleurs.