Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

gui-3
Le lapin - E.Leclerc

Le lapin : une viande aux nombreuses qualitésLapin-aux-olives-texte.jpg

 

Le lapin est une viande blanche intéressante aussi bien sur le plan culinaire que diététique. Petit guide pour en savoir plus. 
 

 

Comment bien choisir le lapin ?

La chair du lapin doit être rosée et les rognons gainés de gras.
La signature « Lapin de France » garantit que l'animal a été élevé, abattu et conditionné en France. Un gage de qualité dans la mesure où la filière française s'engage à respecter le bien-être animal : cages suffisamment grandes, mesures d'hygiène préventives afin d'éviter le plus possible le recours aux médicaments, mise à l'écart des mères qui peuvent ainsi préparer le nid de leurs petits qui sont élevés avec elle.

 

Quel est l'intérêt nutritionnel du lapin ? 

Le lapin est une viande peu calorique (de 130 à 160 kcal aux 100 g selon les morceaux), mais représentant un véritable intérêt nutritionnel. Le lapin est plus riche en protéines que l'agneau et aussi riche que le bœuf, mais ses lipides sont de meilleure qualité car il contient des graisses insaturées (les meilleures pour éviter l'excès de cholestérol) parmi lesquelles des oméga 3. Il apporte également des vitamines B12 (indispensable au bon fonctionnement du cerveau) et E (vitamine antioxydante).

 

Quels sont les différents morceaux du lapin ?

Au rayon viande, vous trouverez le lapin entier ou découpé en morceaux.

  • Le râble correspond au dos du lapin. C'est un morceau fin et savoureux. Il peut se cuisiner à la cocotte (40 mn), en autocuiseur (20 mn) ou à la sauteuse (25 mn). Comptez un demi-râble par personne. Vous pouvez le couper en tranches fines (il cuira plus rapidement, notamment à la poêle) ou le farcir.

  • La cuisse est la partie la plus dodue et l'une des moins grasses du lapin. Elle se prête particulièrement bien aux préparations en sauce. Vous pouvez également préparer une marinade (à base d'huile d'olive, d'herbes de Provence et d'épices ou de citron mélangé à de l'huile de sésame) dans laquelle vous laisserez reposer la cuisse de lapin quelques heures avant la cuisson. Les temps de cuisson sont de 15 mn à la poêle (après repos en marinade) et de  30 mn à la cocotte.

  • Les filets, légers et délicieux, sont parfaits pour une cuisson de 10 mn à la poêle, au wok ou au barbecue. Prévoyez 2 filets par personne.

  • L'épaule, ou patte avant du lapin, est le morceau le plus fin et moelleux. Plus petit que la cuisse et que la gigolette, il faut en prévoir 2 par personne. L'épaule peut se déguster en cocotte (20 mn), à la sauteuse ou en papillote (25 mn).

  • La gigolette est constituée de l’épaule (patte avant) et de la chair recouvrant les côtes. Prévoyez une gigolette au minimum par personne. Elle se peut se cuire à la cocotte (20 mn), en papillote (25 mn) ou en grillade à la poêle ou au barbecue (15 mn).