Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Les normes en bio

Les normes en bio

Les normes du Bio - E.Leclerc COLMAR

Les normes du bio

 

Strict, le cahier des charges en bio impose des normes précises. Pour chaque type de produits glissés dans votre panier, voici les principes de la réglementation…

 

 

normes-bio.jpgFruits bio, légumes bio et céréales bio : ni engrais ni pesticides

C’est simple : pour obtenir le label Agriculture Biologique (français) ou le logo de l’agriculture bio européen (la feuille verte), les agriculteurs doivent exclure l’utilisation des pesticides et des engrais chimiques. Interdits aussi les OGM (organismes génétiquement modifiés). 

Pour fertiliser la terre, les agriculteurs utilisent des engrais verts, du compost, du purin et autres matières obtenues naturellement. Pour se débarrasser des insectes nuisibles, place à la lutte biologique à l’aide de prédateurs comme les coccinelles ou les oiseaux. Quant aux champignons et bactéries, il existe des armes efficaces pour les prévenir et les traiter : l’application de traitements au soufre ou au cuivre, ou la rotation des cultures. De plus, un choix rigoureux de variétés de plantes résistantes permet un meilleur traitement bio

 

Viandes, poissons, œufs et laitages : le respect animal

Les produits de boucherie, charcuterie, poissonnerie tout comme les œufs et les laitages peuvent, eux aussi, bénéficier du label bio. Il faut pour cela que les animaux dont ils sont issus soient élevés dans les règles rigoureuses du bio : 

  • les animaux bénéficient d’espace et, pour ceux de la ferme, ils doivent pouvoir régulièrement s’ébattre à l’air libre ;

  • ils sont nourris d’aliments bio, si possible produits dans l’exploitation. À noter que le gavage est interdit en agriculture bio ;

  • ils sont soignés grâce à des méthodes naturelles (homéopathie, huiles essentielles), avec une utilisation rigoureusement limitée des antibiotiques. 

 

Les produits transformés : du bio tout court

Qu’il s’agisse de biscuits, de pain, de plats tout prêts, de pâtes alimentaires, la règle est la même : au moins 95 % des ingrédients qui les composent doivent être issus de l’agriculture biologique.

Les 5 % restants sont constitués d’additifs qui ne peuvent pas être certifiés bio (charbon, talc, vitamines par exemple). S'ils ne sont pas bio, les arômes doivent obligatoirement être naturels.

Les modes de fabrication excluent, quant à eux, les procédés chimiques : les procédés traditionnels, manuels ou mécaniques sont seuls autorisés. 

Avec autant de règles à respecter, les produits bio ne se contentent pas de présenter des garanties sur le plan de notre sécurité alimentaire, ils prennent aussi soin de notre planète !