Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Conseil Pratique

Conseil Pratique

Choisir un rongeur - Conseil Pratique - E.Leclerc COLMAR

Les rongeurs : comment les choisir ?

Petite boule de poil facétieuse, câline et amusante, le rongeur, très apprécié des enfants, est avant tout un animal dont il faut s’occuper avec délicatesse. Confier ces animaux aux bons soins des plus jeunes peut éveiller leur curiosité et leur donnera le sens des responsabilités.

 

 

Le choix du rongeur doit se faire en fonction de plusieurs critères essentiels, pour votre confort et le sien.  Certains sont plus actifs la nuit que le jour, d’autres sont très nerveux, d’autres encore se prêtent volontiers aux câlins. Renseignez- vous auprès de vos conseillers Brico E. Leclerc, Jardi E. Leclerc. Ils pourront orienter votre choix sur l’animal le plus adapté à votre mode de vie et à vos attentes.

 

AVANT D’ADOPTER UN RONGEUR

Qui sont-ils ?

Les principales espèces de rongeurs domestiques sont le cochon d’Inde, le hamster, le rat, la souris, le chinchilla, la gerbille, l’octodon et l’écureuil. Ils ont pour caractéristique principale une paire d’incisives dont la croissance est continue. Ils doivent donc ronger continuellement pour user leurs dents, sans quoi celles-ci deviendraient trop longues et les empêcheraient de se nourrir.

Le lapin quant à lui fait partie de la famille des lagomorphes.  Il possède deux paires d’incisives à croissance continue, et son mode de vie l’apparente bien souvent à la famille des rongeurs.

 

Posez-vous les bonnes questions

- Avez-vous d’autres animaux à la maison ?

Certains animaux ne supportent pas la vie commune avec d’autres espèces. Afin d’éviter tous problèmes, demandez conseil à votre vendeur conseil Brico E.Leclerc / Jardi E. Leclerc.

 

- Combien de rongeurs comptez-vous adopter ?

Certaines espèces de rongeurs sont grégaires, c’est-à-dire qu’ils vivent en groupe et supportent mal la solitude. Si c’est le cas de votre animal et que vous devez le laisser seul la journée, prévoyez de lui fournir un compagnon de jeu, mais prohibez les associations mâles et femelles, sous peine d’être rapidement envahi.

 

- Quels comportements recherchez-vous chez votre animal ?

Même si chaque individu a son propre caractère, le comportement des petits mammifères diffère également selon l’espèce. Par exemple, le furet s’apprivoise très bien : il est très intelligent, a besoin de beaucoup d’attention et dort sur des périodes de 20h, entrecoupées de moments d’activités intenses. Le lapin nain, lui, est calme et pacifique : c’est un animal de compagnie parfaitement adapté pour les jeunes enfants.

 

BIEN CHOISIR VOTRE RONGEUR

L’âge du maître

L’âge du futur maître est un critère de choix important. Les rongeurs n’ont pas tous le même comportement, s’entretiennent différemment selon l’espèce et ont un besoin affectif variable. Idéalement, un enfant peut commencer à s’occuper d’un rongeur à partir de 6 ans, âge où l’enfant est capable d’observer les réactions de l’animal. Avant cet âge, il est difficile pour l’enfant d’anticiper les réactions de l’animal qui peut s’échapper en tombant. Les rongeurs n’ont pas la sensation du vide et les chutes peuvent être fatales.

- Pour un jeune enfant, préférez une espèce calme et câline, de taille raisonnable comme un cochon d’Inde ou un lapin nain. Facilement manipulables, ils sont moins enclins à mordre et acceptent de se laisser prendre dans les bras. Ils ont de plus un réel intérêt éducatif, car laisser l’enfant prendre soin d’eux, avec l’aide de ses parents, le responsabilise. 

En revanche, le furet et le chinchilla demandent plus de soins et d’éducation, ils ne sont pas à conseiller pour les enfants de moins de 6 ans. Enfin, choisissez également votre rongeur en fonction de son espérance de vie qui peut être très variable d’une espèce à une autre.

- Les adolescents apprécieront l’intelligence et le coté joueur des rats, ou l’indépendance des hamsters. La gerbille et la souris seront également de parfaits compagnons. Attention cependant, ils doivent faire l’objet d’attentions tous les jours. Enfin, le furet plaira aux adolescents par son caractère facétieux et intrépide.

- Les adultes préfèreront les chinchillas, délicats à entretenir mais sociables, curieux et intelligents. Ils ont besoin néanmoins d’un plus grand espace à vivre que les autres rongeurs.

 

Les allergies

Si votre enfant est allergique au poil de chien ou de chat, consultez un allergologue afin d’être sûr qu’il n’y ait pas de contre-indications. 

 

Le rythme de vie de l’animal

Veillez à bien vous renseigner sur le mode de vie de votre rongeur : certains, comme les hamsters, vivent plutôt la nuit, d’autres comme les chinchillas, ont des pics d’énergie au crépuscule, d’autres enfin comme les gerbilles, sont actifs jour et nuit.  Il vous faudra donc choisir un animal capable de suivre votre rythme de vie, et qui ne vous contraigne pas dans votre quotidien. 

 

Le comportement du rongeur

Certaines espèces, comme le cochon d’Inde ou le rat, ont besoin de beaucoup d’affection et aiment être portés et caressés. D’autres comme le hamster, apprécient beaucoup moins d’être manipulés et pourraient fuir, ou avoir des réactions agressives par peur. 

 

 

BIEN VOUS OCCUPER DE VOTRE RONGEUR

Les soins réguliers à lui apporter

- Le nourrir et lui donner à boire tous les jours

- Nettoyer sa cage 1 à 2 fois par semaine

- Passer du temps avec lui tous les jours pour l’apprivoiser

- Le laisser gambader (selon l’espèce) dans la maison afin qu’il puisse avoir une activité physique

- Ne pas le laisser seul pendant les vacances

- L’amener chez le vétérinaire aux premiers signes de faiblesse ou lors de comportement inhabituels

 

Une alimentation appropriée

Le besoin nutritif est spécifique à chaque espèce. Cependant, quelques règles de bon sens permettront d’assurer une longue vie à votre compagnon.

Laissez de la nourriture accessible à toute heure. En effet, les rongeurs mangent plusieurs fois dans la journée. Lors du nettoyage de la cage, veillez à bien retirer tous les restes de nourriture et remettez-lui de l’eau fraiche tous les jours.

Certains animaux ont besoin de compléter quotidiennement leur apport alimentaire classique en vitamine C, contribuant au renforcement des défenses de l’organisme, car ils ne la fixent pas. C’est le cas du cochon d’Inde et du chinchilla. Cette vitamine est notamment présente dans les fruits et les légumes frais, qu’il faudra leur dispenser au moins 1 à 2 fois par semaine.

Enfin les rongeurs sont particulièrement friands de graines au miel, de céréales et de friandises croquantes qui auront l’avantage de les aider à user leurs dents.

 

Le jeu

Dans la nature, un rongeur est obligé d’aller chercher sa nourriture ou de fuir ses prédateurs. Ce n’est plus le cas en captivité. Il doit donc pallier à son manque d’activité en trouvant dans son habitat des accessoires de jeu pour qu’il puisse s’y épanouir pleinement.

Les roues et les obstacles à escalader sont très appréciés du rongeur de petite taille qui peut s’y dépenser pendant des heures.

Le plus gros rongeur aime se dégourdir les pattes et jouer à l’extérieur de sa cage, mais attention, il doit néanmoins rester sous surveillance car il peut s’échapper ou se perdre, et grignoter tout ce qui lui passe sous la dent, y compris les fils électriques ! Les parcs ou les enclos sont de bons moyens de lui éviter ces mésaventures, mais attention néanmoins,  car les rongeurs sont capables de creuser des tunnels pour s’échapper.

 

L’habitat

Les plus petits rongeurs seront à l’aise dans une cage adaptée à leur taille. Pour les souris domestiques, et hamsters nains, les barreaux devront être très serrés pour éviter toute évasion. Pour les gerbilles, les barreaux descendant jusqu’au sol de la cage éviteront toute destruction du bac par leurs dents aiguisées. Le furet sera satisfait dans une cage assez haute permettant l’accrochage d’un hamac. 

Les possesseurs de gerbilles peuvent s’ils ont la place, aménager un vivarium afin de les voir évoluer et creuser des tunnels dans la litière, ce qui leur rappelle leur habitat naturel.

La volière sera plus adaptée aux chinchillas, octodons et écureuils de Corée. Agrémentée de planches, de branchages en plus des accessoires habituels, ils pourront y exploiter leurs talents d’acrobates.

 

Les soins

Un animal s’entretient au quotidien, son maître s’engage à lui prodiguer les soins nécessaires à son bien-être et hygiène.  L’eau du biberon doit être changée tous les jours. Une fois par semaine la cage doit être nettoyée complètement : changement de litière, lavage du bac, de la gamelle et du biberon.

En cas de blessure, s’il manifeste un manque d’appétit, qu’il reste immobile dans un coin, qu’il ne mange plus, consultez rapidement un vétérinaire.