Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Conseil Pratique

Conseil Pratique

Les fleurs de la Toussaint - Conseil Pratique - E.Leclerc LANDERNEAU

Bruyères et chrysanthèmes, plantes vedettes de la Toussaintarticle-chrysanthemes_image_w320_h248.png

 

Bruyères et chrysanthèmes ne fleurissent pas seulement les cimetières. Au jardin ou sur le balcon, ils apportent de la couleur au cœur des jours gris.

 

 

Les bruyères d'hiver

Erica pour les botanistes, la bruyère se décline en plusieurs variétés. Celles que vous trouverez dans votre magasin à la Toussaint fleurissent tout l'hiver et sont vraiment à toute épreuve : elles survivent au gel et ne sont pratiquement jamais attaquées par les insectes ou les maladies. Avec leurs couleurs blanche, rose ou pourpre, elles illuminent le jardin pendant tout l'hiver.

 

Où planter les bruyères ? 

En pleine terre ou dans un pot, la bruyère pousse lentement : quelques centimètres seulement par mois. Plante de sous-bois, elle se plaît à mi-ombre et réclame un sol un peu calcaire ou sableux. Lors de son installation, il est conseillé d'ajouter un peu de tourbe ou de terreau et de ne pas l'enfoncer trop profondément dans la terre. 

 

Quel entretien pour les bruyères ? 

Aucun ! Même pas d'arrosage qui risquerait de les faire pourrir. Après la floraison, il suffit de couper les fleurs fanées et de rabattre les jeunes pousses de moitié. Au bout de deux à trois ans, lorsque la touffe est bien développée, il est possible de la diviser au printemps.

 

Les chrysanthèmes

La tradition des chrysanthèmes à la Toussaint remonte à la fin de la Première Guerre mondiale : lors de la fête des morts de 1919, le président de la République ordonna de fleurir toutes les tombes et monuments aux morts et, la seule plante assez prolifique pour pouvoir satisfaire cette demande fut... le chrysanthème. La tradition était née. 

Mais avec leurs couleurs multiples qui vont du blanc au rouge en passant par toutes les nuances de jaune et de rose, il serait dommage de limiter les chrysanthèmes aux cimetières. D'autant qu'ils sont faciles à entretenir. Les variétés à privilégier sont les « marguerites d'automne », les pomponettes, les chrysanthèmes cascades.

 

Où planter les chrysanthèmes ? 

En pot ou au jardin, les chrysanthèmes aiment le soleil mais pas l'exposition directe. Ils apprécient toutes les terres de jardin à condition qu'elles ne soient pas trop acides. S'ils doivent être déplacés, il est conseillé de les rabattre court, et de tremper la motte avant de les replanter dans un trou bien large.

 

Quel entretien pour les chrysanthèmes ? 

De bonne composition, les chrysanthèmes demandent peu d'arrosage (seulement lorsque le pied est sec) et pas d'engrais. En revanche, lors des premières gelées, il est préférable de les placer à l'abri du froid avec un paillis ou un film de plastique. 

Au printemps, un traitement insecticide préventif leur permet d'échapper aux attaques de pucerons. Si vous remarquez des traces blanches sur les feuilles, il s'agit d'un champignon : l'oïdium. Un traitement fongicide est alors indispensable et, à titre préventif, mieux vaut éviter de trop mouiller le feuillage au moment des arrosages. 

Enfin, pour qu'ils se développent au mieux, il est recommandé de couper les fleurs fanées au fur et à mesure.

Pour procéder à la division de la touffe, la bonne période est le printemps.