Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

la-sante-8
Lire Trousse de secours - E.Leclerc LIMOGES

Trousse-de-secours-vacances-2.jpgLa trousse de secours des vacances

 

Pour être paré à toute éventualité, à la mer, à la montagne, en France comme sous les tropiques, voici ce qu’il convient de glisser dans sa trousse de secours.

Pour les plaies

- Un spray antiseptique ou des dosettes d’alcool à 70°. Mieux vaut éviter la bouteille : une fois ouverte, elle ne se garde pas plus d’un mois. 

- Une solution hydro-alcoolique. Pour se laver les mains soigneusement avant de toucher une blessure. 

- Des compresses stériles. Pour nettoyer et protéger une plaie, elles sont plus appropriées que le coton car elles ne déposent pas de fibres dans la blessure. 

- Des pansements. Le plus pratique est la boîte de pansements de tailles différentes ou les pansements à découper, afin d’adapter le pansement à la plaie. Pour la randonnée, les pansements hydrocolloïdes, spécifiquement conçus pour les ampoules, sont indispensables.

- Une pince à épiler. Elle permet d’éliminer les échardes mais, aussi, d’extraire des particules (graviers ou autres…) logés dans une plaie. 

- Une paire de ciseaux. Pour découper les pansements à la bonne taille. 

 

Pour nettoyer les yeux

- Du sérum physiologique. Il est utile pour nettoyer les yeux en cas d'irritation, de poussière ou de sable dans l'œil par exemple. N’oubliez pas : il ne se garde pas une fois ouvert. Lorsqu'une dosette est entamée, elle doit être terminée dans la journée ou jetée. 

 

Contre les piqûres d’insectes

- Un aspivenin. Utile pour les piqûres de guêpe, serpent ou scorpion. 

- Un spray, une crème ou une lotion anti-moustiques. Mais dans les pays où les moustiques véhiculent des maladies graves comme la malaria, le paludisme, le chikungunya ou la dengue, il est nécessaire de prévoir également une moustiquaire et des vêtements longs. 

- Les antipaludéens prescrits par le médecin en fonction de la destination. 

 

Pour les bosses et les entorses

- Une crème à l’arnica ou une crème anti-inflammatoire qui soulage la douleur et réduit les hématomes. 

- Un bandage de maintien. Il permettra de réaliser un bandage qui immobilisera l’articulation en cas d’entorse. 

 

Pour les brûlures et les coups de soleil

- La crème solaire en prévention des coups de soleil. Choisissez-la avec un indice de protection adapté à votre peau et à votre destination.

- Une crème apaisante. À base d'huile végétale (avocat, germe de blé par exemple), de calendula ou d'aloe vera, elle soulagera l'érythème et la sensation de brûlure, et aidera la peau à se réparer après un coup de soleil ou une brûlure superficielle. 

 

Pour purifier l’eau

- Des pastilles désinfectantes. Elles sont indispensables en randonnée, si l’on compte boire les eaux de torrents, et dans les pays chauds. 

 

Contre les diarrhées

- Un antiseptique intestinal.

- Un antidiarrhéique.

Ces deux médicaments ne doivent pas être oubliés en cas de destinations lointaines où les risques de contamination par l’eau sont élevés.

 

Contre les maladies sexuellement transmissibles (MST)

Les préservatifs sont la seule protection contre les maladies sexuellement transmissibles.