Alerte
0/ 0

Utilisation des cookies

Ce site peut-être amené à consulter les cookies stockés sur votre terminal pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sans modifier les paramètres de votre navigateur, vous acceptez que vos cookies soient consultés.

Panier de saison

Panier de saison - Février

Les produits frais de février - Panier de saison - Février - E.Leclerc PLOUFRAGAN

Les produits frais de févrierpanier_de_fevrier_1_image_w320_h248.png

 

Chou vert, citron, filet mignon de porc et tomme de Savoie font partie des produits frais de saison qui, en février, affichent un bon rapport qualité/prix. Pour mieux les connaître, les choisir, les conserver et les cuisiner, suivez nos conseils… et nos recettes!

 

Le chou vert

  • Connaître : il existe plusieurs variétés de chou vert. L’un est à grandes feuilles frisées et cloquées allant du vert olive au vert bleuté (chou de Milan). L’autre est à grandes feuilles lisses et nervurées, vert franc à bleuté (chou cabus). Trop souvent oublié, ce légume traditionnel mériterait d’être régulièrement dans nos menus car il contribue très efficacement à la couverture de nos besoins en vitamines C (200 g de chou couvrent 40 à 50 % de nos besoins journaliers recommandés), E (aux propriétés anti-oxydantes) et B9. Bonne source de minéraux (calcium, magnésium), le chou vert est également riche en fibres. 

  • Cuisiner : cuit à la vapeur ou à l’étouffée, le chou vert se montre peu calorique (22 kcal aux 100 g) mais attention aux lardons que l’on est tenté de rajouter et qui font vite grimper l’apport énergétique 

 

Le citron

  • Connaître : remarquablement riche en vitamine C (52 mg aux 100 g), le jus d’un seul citron couvre la moitié de nos besoins quotidiens à condition de le boire immédiatement après extraction.

  • Conserver : le citron se conserve parfaitement au frais dans le bas du réfrigérateur.

  • Cuisiner : touche de saveur sans calories, le citron s’intègre facilement dans les menus, réveillant poissons et fruits de mer et remplaçant le vinaigre sur les crudités. Si vous prélevez son zeste, vérifiez qu’il soit biologique ou non traité.
     

Le filet mignon de porc

  • Connaître : de l’avis de tous les gourmets, le filet mignon est le morceau le plus fin du porc. Ce petit muscle tendre en forme de fuseau se trouve à la pointe du filet. Contrairement à une idée reçue, il n’est pas gras et bat même un record de maigreur avec un taux de 4,2 % de lipides. C’est une bonne source de protéines (22 g aux 100 g) et de fer.

  • Choisir : le filet mignon de porc doit avoir une couleur clair à légèrement rosé. Comptez 150 g par personne.

  • Conserver : gardez le filet mignon de porc 3 jours au réfrigérateur.

  • Cuisiner : sortez le filet mignon de porc 30 minutes environ avant de le cuisiner pour le laisser revenir à température ambiante. En effet, la plupart des viandes n’apprécient pas les chocs thermiques et un passage des 4 °C du réfrigérateur aux 200 °C du four les durcit. Servi coupé en médaillons et poêlé ou en rôti cuit en cocotte, c’est toujours un régal.
     

La tomme de Savoie

  • Connaître : il existe autant de tommes de Savoie que de producteurs. La tomme de Savoie n’est pas un seul et unique fromage mais constitue une famille de fromages. Historiquement confectionné avec le lait écrémé résultant de la fabrication du beurre, ce fromage est plutôt pauvre en matières grasses, mais il existe des tommes au lait entier, plus riches.

  • Choisir : en plus du label régional « Savoie », une Indication géographique protégée (IGP européenne) garantit l'origine du lait, le suivi de fabrication et l'affinage. Sous sa croûte grise et fleurie, la pâte ferme et collante offre une saveur douce et délicate.

  • Conserver : gardez la tomme de Savoie au frais pour éviter qu'elle ne se dessèche.