Alerte
0/ 0
Panier de saison

Panier de saison - Juillet

Les produits frais de Juillet

Poulet-juillet.jpg


Pêche, tomate, poulet, tourteau ou araignée : en juillet, les produits frais abondants et apportent un rayon de soleil dans vos assiettes ! Aussi, ne manquez pas de tester nos recettes de saison.

 

 

La pêche 

Nutrition : riche en eau (87 %), aussi peu calorique qu’un yaourt maigre et pauvre en glucides, la pêche s’impose en été ! Grâce à sa richesse en vitamines C et A, dont l’action est renforcée par la présence de pigments aux vertus antioxydantes, elle donne bonne mine et protège du soleil. Elle est très digeste, car elle est peu acide et contient des fibres très 

tomate-juillet.jpg

tendres. Quand elle est bien mûre, elle convient particulièrement, épluchée et mixée, aux tout-petits. 

Préparer : pour la peler facilement, il suffit de l’ébouillanter 3 mn. 

Conserver : la pêche se conserve plusieurs jours dans le bas du réfrigérateur.

 

La tomate 

Nutrition : riche en goût mais pauvre en calories avec 15 kcal aux 100 g et gorgée d’eau (95 %), la tomate contribue à l’équilibre et à l’hydratation de l’organisme. Vitaminée (C et A) et reminéralisante (potassium, calcium, magnésium), elle est également riche en 

antioxydants, aux vertus préventives contre le vieillissement, les maladies cardio-vasculaires et certains cancers. Sachez que plus les tomates sont mûres et fraîches, plus leurs bienfaits sont grands.

 

Le poulet 

Crabe-juillet.jpg

Nutrition : source de protéines et d’acides aminés essentiels, le poulet est naturellement maigre. 100 g de blanc de poulet apportent 108 kcal. Cet apport calorique passe à 170 kcal aux 100 g si vous conservez la peau. 

Préparer : en papillote, à la broche ou au barbecue, le poulet allie saveur et légèreté. 

 

Le tourteau ou l’araignée  

Nutrition : la chair de l’araignée est fine et sucrée, celle du tourteau est délicate et iodée. Aussi riche en protéines que la viande et offrant une teneur élevée en phosphore, leur chair est peu énergétique : 85 à 90 kcal aux 100 g. Les 2 % de lipides qu’elle contient sont constitués d’acides gras dits « essentiels », excellents pour le système cardio-vasculaire. S’il y a du cholestérol dans le tourteau, celui-ci est concentré dans le corail et la chair brune du coffre, faciles à éviter si besoin.