Alerte
0/ 0
Guide d'achat

Guide d'achat

Rentrée scolaire... - Guide d'achat - E.Leclerc VIENNE

stylosRentrée scolaire : crayons et stylos, les bons outils pour bien écrire

Crayons, stylos plume, stylos bille, feutres… Avec quoi votre enfant va-t-il écrire cette année ? Tout dépend de son âge, de ses envies et de ses habitudes.

 

 

 

 

 

 

 

 

enafant avec crayonMaternelle et début de CP : l'âge du crayon

En maternelle et au début du CP, l’enfant n’utilise pas encore de stylo mais plutôt un crayon. Parce qu'une fois taillé, l’enfant peut laisser une trace sur le papier quelle que soit la façon dont il le tient, qu'il ne fait pas de taches, se gomme facilement en cas d'erreur et risque moins de trouer le papier lorsque l’enfant appuie fort dessus.

 

stylo billeDu CP au CM2 : les débuts du stylo

C'est le moment où l'écolier peut commencer à utiliser un stylo bille. Mais, si cela est possible, il est préférable d'opter pour un stylo roller qui offre un tracé plus facile, une écriture plus fluide. Quelques modèles sont rechargeables, ce qui est plus économique.

 

  • La bonne ergonomie pour un stylo

Lorsque l'enfant dépasse la phase d'apprentissage (formation des lettres) pour réellement utiliser l'écriture, il a tendance à se crisper sur son stylo et à appuyer dessus. Les modèles ergonomiques sont alors intéressants car ils évitent les tensions. Afin que les stylos ne glissent pas des doigts, ils sont souvent équipés d'un grip d'une forme creuse indiquant l'emplacement idéal des doigts, ou d'un corps triangulaire (et non pas rond) pour bien positionner le pouce, l'index et le majeur au moment de la prise en main.

  • La bonne taille pour un stylo

Même si l'on veut rester dans des modèles classiques, il est important de choisir la bonne taille. En effet, si le corps est trop fin, le stylo aura tendance à glisser et l'enfant sera obligé de le serrer encore plus. En revanche, s'il est trop large, il sera difficile pour l'enfant de rester dans les limites des lignes du cahier : un corps de stylo épais favorise une grosse écriture.  Tout dépend donc de la taille de la main de l'enfant. Pour les petits doigts, il est préférable d'acheter un stylo de taille moyenne assurant une bonne prise en main. En grandissant, l'écolier pourra se sentir plus à l'aise avec un stylo plus fin.
Enfin, l'aspect plaisir est important : le stylo est l'outil n°1 de l'enfant qui devient grand et apprend à produire des écrits.

 
stylo plume

Du CM2 au lycée : cap sur la plume

Le choix du stylo plume peut commencer, selon les établissements scolaires et les instituteurs, entre le CM1 et l'entrée au collège. L'avantage du stylo plume est de perfectionner l'écriture : demandant moins d'effort de pression sur le papier, il suit facilement le geste et réclame plus d'attention pour une écriture claire et lisible. Par ailleurs, il s'efface sans souci avec un effaceur d'encre. Enfin, et ce n'est pas son moindre avantage, il fait entrer l'enfant dans la cour des grands !

  • La bonne plume pour un stylo plume

Pour l'école ou le collège, mieux vaut choisir un modèle peu cher en acier. En revanche, la largeur de la plume dépendra de l'écriture de l'enfant : plus l'écriture sera petite, plus la plume sera fine.

  • L'ergonomie d’un stylo plume

Les fabricants ont travaillé pour favoriser la prise en main avec des grips et des formes qui réduisent les tensions dans les doigts et la main.
On trouve également des stylos plume pour gauchers présentant une forme spécifiquement étudiée pour faciliter la graphie.

 

etudiantsLycée et post-bac : la liberté

À la sortie du collège, les adolescents ont acquis leur style d'écriture, eux seuls pourront savoir s'ils préfèrent écrire au stylo plume, au stylo bille ou au feutre.

 

mains avec crayon

 

Faut-il des stylos spécifiques pour les gauchers ?

Les spécialistes de la psychomotricité s'accordent à dire qu'il est plus facile pour les gauchers d'apprendre à écrire avec un matériel spécifique. En effet, par exemple, la main en avançant cache au fur et à mesure ce que l'enfant écrit, voire étale l'encre pas encore sèche. Il est donc contraint de casser le poignet pour le placer au-dessus de la ligne d'écriture, ce qui est source de tension. Aujourd'hui, certaines marques proposent des stylos conçus pour les gauchers avec une ergonomie adaptée (l'emplacement du pouce notamment est marquée différemment) et même une pointe déportée pour ne pas être gêné pour écrire. Il est plus simple aussi, au moins au début, d'éviter les stylos à encre (style plume ou roller).